Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire - (Page 4)

TEMPS FORTS Cristal sert, par exemple, à prévenir les risques de criticité lors du transport de combustibles, comme ici dans un terminal ferroviaire. En page 5 du numéro 23 de Repères, dans l'article sur les risques liés aux anciennes mines d'uranium, une confusion a été introduite entre "résidus d'exploitation" et "stériles". Les premiers résultent du traitement du minerai, les seconds désignent les roches qui ont été excavées pour l'extraire. En page 9, les mesures réalisées par les lycéens de Cusset (Allier) n'ont pas été supervisées par le laboratoire de dosimétrie de l'IRSN mais par le bureau d'évaluation des risques liés à la radioactivité naturelle (BRN), dont Jérôme Guillevic est le responsable. En page 18, même si le radon est plus lourd que l'air, ce n'est pas la raison pour laquelle il s'accumule dans les pièces les plus basses des habitations. Cela s'explique par le fait que ses voies d'entrées se situent au niveau du sol. Marc Roussel/Interlinks Image Erratums Nouvelle version de Cristal Mieux prévenir le risque de criticité L a nouvelle version de l'outil Cristal facilite l'analyse des risques de criticité1 à toutes les étapes du cycle du combustible nucléaire - fabrication, entreposage, transport et traitement. "Il permet par exemple de visualiser en 3D l'architecture d'un conteneur de transport de matières nucléaires ou les différents éléments d'un atelier de fabrication d'assemblages combustibles", précise Nadine Comte, experte en neutronique2 et criticité chez Areva NP. Une ergonomie améliorée En chiffre 81,8 millions d'actes médicaux diagnostiques ont été réalisés en France en 2012, soit 1 247 pour 1 000 habitants. Cela représente une dose efficace moyenne de 1,6 mSv par personne sur l'année, contre 1,3 mSv en 2007. Soit une augmentation de 20 %. www Pour en savoir plus ● Lire le rapport Étude sur l'exposition de la population aux rayonnements ionisants (Expri) : www.irsn.fr/expri 4 I Repères N°24 I Février 2015 La prévention des risques de criticité repose sur la configuration des installations et les modes opératoires, qui maintiennent les matières fissiles dans un état "sous-critique". Fruit d'une collaboration entre l'IRSN, le CEA et Areva, Cristal V2 est un ensemble intégré de logiciels de neutronique et d'outils d'interface. Il sert à évaluer les risques de criticité et à dimensionner les équipements, en justifiant leur sûreté en situation nor- male comme accidentelle. "La nouvelle version marque un saut qualitatif, estime Jean-Michel Gomit, expert en sûreté nucléaire à l'IRSN. Les utilisateurs ont été associés dès le départ à son développement. Cristal V2 engrange dix ans d'expérience de la V1. Elle bénéficie des données les plus récentes et des dernières avancées sur les logiciels de calcul. Elle offre une ergonomie améliorée. Sa base de qualification - étendue à 2 300 expériences - intègre de nouveaux combustibles et s'applique à plus de situations." Disponible depuis l'automne en France, cette "boîte à outils" sera prochainement déposée à la banque de données de l'Agence pour l'énergie nucléaire de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE-AEN), pour une diffusion internationale. ■ 1. Risque de déclenchement d'une réaction en chaîne incontrôlée. 2. Étude du cheminement des neutrons dans la matière et des réactions qu'ils y induisent. Coopération internationale Évaluer la dose en cas d'accident de criticité L es accidents de criticité sont rares. Le dernier, survenu au Japon, remonte à 1999. Pourtant, si un tel événement survenait, les experts de l'Institut doivent disposer d'outils fiables pour estimer rapidement les doses. En septembre 2014, ils ont évalué avec des scientifiques américains et anglais des outils de dosimétrie spécifiques à ce type d'accident. La collaboration avec le département de l'Énergie américain (DOE) et l'établissement britannique de recherche sur les armes nucléaires (AWE1) se poursuivra en 2015 sur un réacteur expérimental situé dans le Nevada (États-Unis). Elle s'inscrit dans le projet Princess2, destiné à acquérir des données expérimentales dans le domaine de la criticité. 1. Atomic Weapons Establishment. 2. Project for IRSN neutron physics and critically experimental data supporting safety. http://www.irsn.fr/expri

Table des matières de la publication Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Couverture
Kiosque
Sommaire & Edito
TEMPS FORTS Mieux prévenir le risque de criticité
FAITS & PERSPECTIVES Comment anticiper la fatigue thermique des matériaux ?
INTÉRÊT PUBLIC Comment des élus anticipent les impacts d’un accident ?
DOSSIER Eau La santé radiologique des rivières
Eau Quels risques représentent les rejets hospitaliers ?
Eau La Seine réservait une surprise
EN PRATIQUE Délimiter une zone lors de tirs de gammagraphie industrielle
EN DÉBAT Les élus sont-ils prêts à gérer le post-accident ?
STRATÉGIE Faire avancer la sûreté et la radioprotection par les normes

Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1702_32
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1612_31
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1607_30
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1604_29
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1602_28
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1512_27
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1510_26
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1506_25
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1502_24
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1410_23
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1407_22
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1405_21
http://www.nxtbookMEDIA.com