Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire - (Page 6)

2 Comment anticiper la fatigue thermique des matériaux ? Sûreté. Quinze ans de recherches ont permis de comprendre la fatigue thermique des matériaux dans les zones de mélange des centrales. Ce phénomène était insoupçonné le 12 mai 1998, quand une fuite est survenue sur le circuit de refroidissement à l'arrêt du réacteur n° 1 de Civaux (Vienne). Il est désormais pris en compte dans les nouveaux projets, comme EPR. Ne pas se fier au seul "facteur d'usage" pour évaluer les risques de fisCivaux suration dans les zones des centrales nucléaires où se mélangent des eaux chaudes et froides. Organiser le contrôle des tuyauteries qui s'y trouvent en fonction de leurs durées de fonctionnement à écart de température supérieur à 50 °C. Voilà deux des conclusions formulées par l'IRSN en 2014, concernant les suites d'un incident survenu en 1998 et classé au niveau 2 par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Alors que le réacteur n° 1 de Civaux (Vienne) était en maintenance, une fuite d'eau importante - 30 m3 par heure - est apparue sur l'une des deux voies du circuit de refroidissement du réacteur à l'arrêt (RRA). L'abaissement de température 6 I Repères N°24 I Février 2015 a été assuré par l'autre voie, ce qui a maintenu la sûreté de l'installation. L'examen a révélé une fissuration de la soudure d'un coude en acier inoxydable dans une zone de la tuyauterie où se mélangent des eaux chaude (180 °C) et froide (20 °C). "Ce phénomène de fatigue thermique dans les zones de mélange n'avait pas été anticipé à la conception des réacteurs à eau sous pression, souligne LEXIQUE ■ Facteur d'usage. Cet indicateur sert à évaluer le dommage en fatigue mécanique. Il correspond au rapport entre le nombre de sollicitations appliquées à un composant donné et le nombre de sollicitations maximal indiqué par la courbe de fatigue mécanique du matériau qui constitue cette pièce. Jean-Marc Stelmaszyk, spécialiste du sujet à l'IRSN. L'incident de 1998 n'était ni prévisible ni explicable par les méthodes traditionnelles d'analyse de la fatigue mécanique. Ce constat a été le point de départ de 15 années d'études, de recherches et de plans d'actions pour comprendre l'origine du problème et apporter les réponses nécessaires." Tous les réacteurs concernés Dès 1999, des contrôles par ultrasons réalisés sur les circuits RRA des autres réacteurs du palier 1 450 MW, puis sur tous ceux en exploitation, ont montré qu'il s'agissait d'un problème générique. Toutes les tuyauteries examinées présentaient des fissurations. Entre 1999 et 2002, EDF a remplacé les zones de mélange des circuits RRA sur la totalité du parc. Des améliorations (arasage des soudures et polissage de la surface interne des tuyauteries, etc.) ont été apportées aux nouveaux composants installés pour réduire leur sensibilité à la fatigue thermique. Des recherches ont été engagées par l'exploitant et le constructeur Areva (ex-Framatome), ainsi que par l'IRSN en lien avec le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies Antoine Soubigou/EDF 1 Christel Sasso/EDF FAITS & PERSPECTIVES

Table des matières de la publication Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Couverture
Kiosque
Sommaire & Edito
TEMPS FORTS Mieux prévenir le risque de criticité
FAITS & PERSPECTIVES Comment anticiper la fatigue thermique des matériaux ?
INTÉRÊT PUBLIC Comment des élus anticipent les impacts d’un accident ?
DOSSIER Eau La santé radiologique des rivières
Eau Quels risques représentent les rejets hospitaliers ?
Eau La Seine réservait une surprise
EN PRATIQUE Délimiter une zone lors de tirs de gammagraphie industrielle
EN DÉBAT Les élus sont-ils prêts à gérer le post-accident ?
STRATÉGIE Faire avancer la sûreté et la radioprotection par les normes

Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1702_32
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1612_31
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1607_30
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1604_29
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1602_28
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1512_27
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1510_26
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1506_25
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1502_24
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1410_23
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1407_22
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1405_21
http://www.nxtbookMEDIA.com