Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire - (Page 16)

DOSSIER EAU La Seine réservait une surprise Recherche. L'analyse des pollutions historiques emprisonnées dans les sédiments de la Seine a conduit à une découverte inattendue : des traces de plutonium vieilles de 40 ans. Les experts en ont trouvé la source et ont rétrospectivement conclu à une absence d'impact sanitaire. A BIBLIOGRAPHIE n Bilan de la surveillance et de la qualité des eaux à proximité des sites nucléaires, 2008 : www.eaufrance.fr/documents/ bilan-de-la-surveillance-et-de-la n Synthèse de l'étude du CHU de Nantes sur l'exposition des égoutiers aux rejets d'un service de médecine nucléaire, juin 2014 : www.sfrp.asso.fr/ IMG/pdf/BECHARD_Pascal_resume.pdf n Directive 2013/51/Euratom sur les eaux destinées à la consommation humaine : www.legifrance.gouv.fr 16 I Repères N°24 I Février 2015 invités à participer à cette reconstitution historique. En cherchant à identifier les radioéléments qui, par leur présence dans le lit du fleuve, pourraient servir de traceurs, ils ne s'attendaient pas à observer sur leurs spectromètres un "pic" de plutonium dans des dépôts datant du milieu des années 1970. consommant l'eau de la Seine ou travaillant à son contact - notamment les égoutiers de la station d'épuration d'Achères (Yvelines), qui ont traité ces effluents. La puissance d'analyse des données radiologiques permet aujourd'hui de répondre à ces questions, même 40 ans après les faits. n De par leur profondeur, leur concentration et leur nature (238Pu), ces rejets ont pu être datés et reliés à un déversement accidentel, en 1975, de plutonium dans les eaux usées du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Les concentrations observées sont faibles. Par acquis de conscience, les spécialistes ont néanmoins vérifié que cela n'avait pas eu d'incidence sanitaire, à l'époque, sur les personnes O. Connan/IRSN Un rejet datant de 1975 Les carottes sédimentaires prélevées dans la Seine ont révélé un pic de plutonium 238, d'origine industrielle. D. Boust/IRSN lors qu'ils participaient à une étude des polluants chimiques emprisonnés au fond de la Seine, les experts de l'IRSN ont eu une surprise : des traces de plutonium d'origine inconnue, à hauteur de Rouen (Seine-Maritime). Elles ne correspondent ni aux retombées des essais nucléaires atmosphériques des années 1950-1960, ni à celles de l'accident de Tchernobyl (Ukraine, 1986). Ce type de rejets n'avait pas été répertorié dans le passé. Rien ne présageait une telle découverte. "Dans la perspective d'aménagements portuaires susceptibles de remuer les sédiments dans l'estuaire, nous souhaitions avoir un état précis des polluants qui s'y étaient accumulés au cours des dernières décennies", raconte Cédric Fisson, chargé de mission au groupement d'intérêt public Seine-Aval, qui a cofinancé le programme avec la région Basse-Normandie. Comme l'analyse radiologique permet de dater les différentes couches d'une carotte sédimentaire, donc les polluants chimiques qui s'y trouvent, des experts de l'IRSN avaient été n Avis de l'IRSN sur la détection de concentrations anormales en plutonium dans les sédiments de la Seine : www.irsn.fr/pu-seine POUR EN SAVOIR PLUS n Sur l'organisation de la surveillance de l'environnement en France : wwww.irsn.fr/surveillance-env-france n Sur le RNM, réseau national de mesures de la radioactivité dans l'environnement : www.mesure-radioactivite.fr CONTACTS n Surveillance de l'environnement : jean-christophe.gariel@irsn.fr olivier.pierrard@irsn.fr n Constats radiologiques : valerie.bruno@irsn.fr n Darpe : michel.chartier@irsn.fr n Télémesure dans l'environnement : erwan.manach@irsn.fr n Radioprotection de l'Homme : alain.rannou@irsn.fr http://www.irsn.fr/pu-seine http://www.eaufrance.fr/documents/bilan-de-la-surveillance-et-de-la http://www.irsn.fr/surveillance-env-france http://www.sfrp.asso.fr/IMG/pdf/BECHARD_Pascal_resume.pdf http://www.sfrp.asso.fr/IMG/pdf/BECHARD_Pascal_resume.pdf http://www.mesure-radioactivite.fr http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000028166772&categorieLien=id

Table des matières de la publication Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Couverture
Kiosque
Sommaire & Edito
TEMPS FORTS Mieux prévenir le risque de criticité
FAITS & PERSPECTIVES Comment anticiper la fatigue thermique des matériaux ?
INTÉRÊT PUBLIC Comment des élus anticipent les impacts d’un accident ?
DOSSIER Eau La santé radiologique des rivières
Eau Quels risques représentent les rejets hospitaliers ?
Eau La Seine réservait une surprise
EN PRATIQUE Délimiter une zone lors de tirs de gammagraphie industrielle
EN DÉBAT Les élus sont-ils prêts à gérer le post-accident ?
STRATÉGIE Faire avancer la sûreté et la radioprotection par les normes

Repères - n°24 / Février 2015 - Le magazine de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1702_32
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1612_31
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1607_30
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1604_29
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1602_28
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1512_27
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1510_26
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Reperes-1506_25
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1502_24
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1410_23
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1407_22
http://www.nxtbook.com/newpress/specifique/IRSN/Reperes-1405_21
http://www.nxtbookMEDIA.com