Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 328

interview
Quel est l'intérêt d'un plan qualité-projet dans un contrat ?
Généralement, on signe le contrat et on le range dans un
placard en espérant ne jamais le ressortir. En revanche,
le plan qualité-projet constitue un ensemble de règles
opérationnelles, des règles de coopération, donc le guide
du projet donné aux opérationnels : qui est qui, qui fait quoi,
qui gère quoi, qui gouverne quoi, rend compte de quoi, etc.
Comme personne ne lisait ces documents de cent pages,
on est revenu à un certain équilibre, même si je vois encore
trop souvent des contrats signés, avec un plan qualité-projet
constitué d'un seul sommaire.
Dans quels moments, l'assurance-qualité est-elle
importante ?
Quand le projet rencontre des difficultés. Le contrat joue
ce rôle, mais le plan encore plus. Quand vous arrivez
sur un projet qui est en difficulté, vous constatez que la
communication est complètement débridée. J'évalue le degré
de dérive d'un projet au nombre d'emails échangés dans la
journée.
Cela se vérifie-t-il toujours ?
Toujours. C'est un indice car les gens ne veulent plus se parler
directement. C'est plus facile de se rejeter les responsabilités
par email. Par ailleurs, quand les opérationnels rencontrent
des difficultés de travail, ils délaissent certaines réunions pour
s'occuper des problèmes. Or, il faut faire le contraire, revenir
à de l'assurance-qualité et cadrer la communication ainsi
que les réunions pour qu'elles soient efficaces. Si l'assurancequalité est négligée, on
constate des dérives.

sont vieillissantes d'où la nécessité de migrer de technologies
par équipe technique dédiée. Celle-ci doit nécessairement
travailler avec l'ancienne qui détient le savoir-faire. Or, les
gens en place savent qu'ils sont menacés une fois que la
migration aura lieu. Si la société ne gère pas le changement,
et le capital humain, des personnes de l'ancienne équipe
vont, même sans le vouloir, être un frein au nouveau projet.
On voit aussi des DSI qui réagissent de manière irrationnelle
car ils considèrent ce projet comme le leur. Des décisions sont
parfois prises à l'encontre du bon sens.
Par ailleurs, les entreprises ont tellement licencié que certains
projets sont menés avec des équipes insuffisantes. Les
personnes vont se fatiguer plus vite. Et un vrai problème de
compétence peut se poser.
La dernière cause d'échec est le facteur technologique. J'ai
l'exemple concret d'un grand éditeur qui a vendu un module
très spécifique de sa suite logicielle, qui n'avait jamais été mis
en production. Le contrat a été résilié. Suite à la médiation,
l'éditeur a payé des dommages-intérêts.
Vous retrouvez nécessairement une de ces cinq causes de
dérives sur des projets en difficulté. Avant de s'engager dans
une opération, il est impératif de réfléchir à ces cinq points.
C'est une matrice universelle qui peut faire gagner beaucoup
de temps. Quand on rédige un contrat, on doit s'interroger
sur le degré de maturité du besoin exprimé. Si elle est forte,
on a de grandes chances que le contrat soit proche de la
réalité. Si ce n'est pas le cas, on doit se poser la question
des mécanismes à mettre dans le contrat, afin de gérer les
risques d'échec. Ce n'est pas toujours possible, car il faut aller
vite. Parfois, le projet démarre alors que
le contrat n'est pas encore signé.

« Quand on rédige un contrat, on doit

Vous avez évoquez le contrat au forfait,
Mais vous disiez qu'elle
s'interroger sur le degré de maturité
que vous semblez rendre coupable de
est rarement appliquée ?
du besoin exprimé. Si elle est forte, on a beaucoup d'échecs.
Plus exactement, c'est
de grandes chances que le contrat soit Je considère que le contrat au forfait
rarement rédigé dans le
proche de la réalité. »
contient en son sein les causes de la dérive
détail. Et quand ça l'a trop
d'un projet. On oblige le prestataire à
été, les avocats eux-mêmes
déclarer un budget ferme et définitif. On
se sont rendu compte que
part du principe que lorsque le contrat a été signé, le besoin
ça ne servait à rien. Même sans plan d'assurance-qualité,
était abouti. Or, je n'y crois pas. Le besoin n'est jamais abouti.
il faut une gouvernance minimale classique à tout projet :
Un moyen évoqué pour pallier cette situation est de rédiger
comité de projet hebdomadaire où tous les opérationnels
un pré-contrat qui donne la possibilité au prestataire de
discutent de son avancement, comité de pilotage mensuel où
prendre connaissance du contexte de l'opération de manière
l'on aborde des sujets plus sensibles avec des responsables
à mieux cadrer son budget. Mais dans l'affaire IBM/La Maif, il
hiérarchiquement plus élevés et un comité stratégique qui se
y avait eu une phase préalable avant la signature du contrat,
réunit tous les trois ou six mois avec la société de services.
mais elle n'avait pas permis d'éviter les dérapages. Ce n'est
Cette gouvernance minimale existe, mais parfois, certains
donc pas une solution.
veulent supprimer les comités hebdomadaires. Or, ils
permettent de piloter l'opérationnel chaque semaine et de
Y-a-t-il toujours des problèmes avec les contrats au forfait ?
bien suivre le prestataire.
Oui, il y a toujours des problèmes plus ou moins graves avec
le forfait. Soit on constate des petits dérapages qui vont se
Y-a-t-il d'autres causes de dérive ?
négocier de gré à gré, si la société utilisatrice a une certaine
Le facteur humain est une cause de dérive très
maturité et si elle sait que le vrai forfait n'existe pas. Dans ce
importante. D'abord, nous sommes parfois face à des égos
cas, elle budgète un dépassement, sans toutefois le dire au
surdimensionnés. Dans chaque projet, et notamment
prestataire. Soit les écarts sont énormes, ce qui aboutit à des
dans ceux qui vont mal, on note l'existence de personnes
litiges. Il faut que je précise qu'en tant que spécialiste des
toxiques. Prenons l'exemple d'un projet où l'objectif est de
projets en difficulté, je ne vois pas ceux pour lesquels il n'y a
changer la technologie d'un logiciel. Fonctionnellement, il est
guère de problèmes.
satisfaisant mais les technologies sur lesquelles il est assis

328

EXPERTISES OCTOBRE 2016



Table des matières de la publication Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417

Couverture
Editorial & Sommaire
MAGAZINE RÉSEAUX SOCIAUX : ENTRE MODÉRATION ET CENSURE
INTERVIEW PRÉVENIR LES DÉRIVES DES PROJETS INFORMATIQUES
DOCTRINE
CYBERCRIMINALITÉ : RÉSEAUX ET «BOTS» SOCIAUX, DU MEILLEUR ATTENDU AU PIRE À CRAINDRE
SECRET D’AFFAIRES : TOUT EST QUESTION DE MESURE !
CYBERSÉCURITÉ : LA DIRECTIVE SRI, VERS UN CADRE HARMONISÉ ?
DONNÉES PERSONNELLES : L’IMPACT DU GDPR SUR LES ÉDITEURS DE LOGICIEL
DROIT SOCIAL : LE SMS DANS LE CONTENTIEUX PRUD’HOMAL
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - Couverture
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - Editorial & Sommaire
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - MAGAZINE RÉSEAUX SOCIAUX : ENTRE MODÉRATION ET CENSURE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 316
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 317
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 318
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 319
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 320
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 321
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 322
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 323
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 324
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 325
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - INTERVIEW PRÉVENIR LES DÉRIVES DES PROJETS INFORMATIQUES
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 327
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 328
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 329
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - CYBERCRIMINALITÉ : RÉSEAUX ET «BOTS» SOCIAUX, DU MEILLEUR ATTENDU AU PIRE À CRAINDRE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 331
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 332
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 333
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 334
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 335
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - SECRET D’AFFAIRES : TOUT EST QUESTION DE MESURE !
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 337
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 338
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 339
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 340
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 341
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 342
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 343
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 344
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - CYBERSÉCURITÉ : LA DIRECTIVE SRI, VERS UN CADRE HARMONISÉ ?
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 346
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - DONNÉES PERSONNELLES : L’IMPACT DU GDPR SUR LES ÉDITEURS DE LOGICIEL
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 348
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 349
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - DROIT SOCIAL : LE SMS DANS LE CONTENTIEUX PRUD’HOMAL
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 351
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Octobre 2016 - n°417 - 352
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2005_457
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2004_456
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2003_455
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2002_454
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2001_453
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1912_452
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1911_451
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1910_450
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1909_449
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1907_448
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1906_447
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1905_446
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1904_445
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1903_444
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1902_443
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1901_442
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1812_441
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1811_440
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1810_439
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1809_438
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1807_437
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1806_436
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1805_435
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1804_434
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1803_433
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1802_432
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1801_431
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1712_430
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1711_429
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1710_428
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1709_427
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1707_426
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1706_425
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1705_424
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1704_423
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1703_422
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1702_421
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1701_420
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1612_419
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1611_418
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1610_417
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1609_416
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1607_415
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1606_414
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1605_413
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1604_412
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1603_411
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1602_410
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1601_409
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1512_408
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1511_407
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1510_406
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1509_405
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1507_404
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1506_403
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1502_399
https://www.nxtbookmedia.com