Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 133

Le big data aura-t-il raison du syllogisme juridique,
car il raisonne avec des principes, des cadres et des
essence même du raisonnement déductif juridique ?
références. Or, l'exercice peut être très délicat quand on
Telle est la question que vous posez dans le dernier
impose une disruption des cadres et des références qui
article de votre blog. Pourquoi vous posez-vous cette
reposaient sur le syllogisme juridique. Cela nécessite
question et à quelle conclusion êtes-vous arrivé ?
de faire un effort sur soi et de dépasser la manière dont
Le big data se caractérise par une collecte massive de
on travaillait. Le juriste n'est pas forcément la personne
données numérisées et qui ne constituent pas la réalité
la plus armée pour l'« explosion des cadres », la création
mais seulement une représentation d'une certaine
de nouveaux principes et de nouvelles références car
réalité, une réalité numérisée
son rôle consiste en un jeu de
et en tout état de cause
qualification de situations. Or,
quantifiable. Ce n'est qu'une
la qualification de situations
« Avec le big data, nous ne sommes
représentation du monde qui
passe nécessairement par un
plus dans une application pure et
est, de plus, incomplète car
cadre et par une référence.
simple du droit mais dans la mise en l'ensemble de la connaissance,
Sans la loi, sans la règle ou la
balance de faits et de situations. »
depuis la Grèce antique, ne
référence à l'article, le juriste
peut pas être numérisée.
peut être un peu désorienté.
Prenons l'exemple du concept
Et ce qui est aujourd'hui enregistré ne représente
de propriété qui est aujourd'hui complètement revisité,
qu'un segment de la réalité.
notamment avec les données. Il n'y a pas de propriété
Exactement. On a l'impression d'une totalité alors qu'il
possible des données au regard du code civil mais
s'agit d'une fausse totalité qui apparaît comme un tout.
on pourrait envisager que ce concept juridique s'y
Et toute conclusion qui pourrait être tirée à partir de
étende, même si les données sont, en quelque sorte,
cela conduit à une vision tronquée, un biais donnant
fugitives et imposent donc de revoir les principes et le
une certaine partie de la vérité.
fonctionnement du concept.
La protection des bases de données vous semble-telle encore adaptée à l'heure du big data ?
Non, la protection du producteur de base de données
n'est plus adaptée parce que la notion même de base
de données perd de sa pertinence. Aujourd'hui, il y a de
moins en moins de bases de données car nous n'avons
plus besoin d'un ensemble organisé et structuré. Les
informations et les données sont massivement captées
et grâce aux capacités des machines d'aujourd'hui,
on peut traiter cet ensemble sans les avoir au
préalable organisées. Cela représente un énorme
chamboulement intellectuel. C'est dans cet univers que
le juriste évolue où on lui demande de la souplesse, de
l'organisation et une mise en architecture de tous ces
éléments, sachant qu'ils sont fugitifs et insaisissables.
De fait je vois notre pratique du droit comme de plus en
plus « organique », comme un ruisseau qui doit frayer
son chemin par-delà les pierres. C'est une nouvelle
complexité à laquelle il faut répondre.
Vous aviez évoqué un autre motif de défi pour le
juriste.
Les juristes sont aussi mis au défi avec l'apparition des
legaltech qui viennent d'une certaine manière « marcher
sur leurs plates-bandes ». Je crois que les legaltech
marquent un changement dans la manière dont les
organisations et les individus « consomment » le droit.
Elles ont en fait modifié les rapports qu'ils entretenaient
avec lui grâce à l'économie de l'intelligence :
l'accessibilité à la connaissance juridique est très
facilitée à la fois par la gratuité et par la société de
partage grâce aux réseaux sociaux et aux plateformes.
De fait, elles réalisent une certaine vulgarisation de la
science juridique.

En quoi cela affecte-t-il le raisonnement juridique ?
Dans le big data, ce qui est proposé est la mise en
balance d'éléments quantifiables. Nous ne sommes pas
dans le cadre d'un raisonnement déductif qui s'inscrit
dans une rationalité causale. Le résultat qui est tiré du
big data est le croisement de certaines données qui
ne représentent pas une réalité mais traduisent peutêtre une tendance, une trajectoire. Or, le raisonnement
juridique s'inscrit dans une réalité inscrite de manière
causale, par le syllogisme juridique.
Le droit continental, en tout cas.
La pratique de notre droit s'inscrit en effet dans le
syllogisme juridique : une règle, des faits et un lien de
causalité. Le big data, quant à lui, met en corrélation
des données entre elles. Mais nous n'avons pas accès
au protocole de mise en balance des éléments. La vérité
qui en ressort n'est donc pas issue d'une rationalité
causale mais d'une mise en balance des éléments qui
relève davantage de la logique du droit anglo-saxon.
Le raisonnement du droit anglo-saxon dit de common
law n'est-il pas en train de gagner le droit continental ?
Progressivement, oui. Une utilisation massive du
big data dans le droit pourrait conduire dans cette
direction. La donnée n'est pas un fait mais un signal.
Or, le droit repose sur des faits. Le signal est en deçà de
la signification, qui nécessite l'opération intellectuelle
de nature à permettre la qualification du signal. C'est
une donnée brute. Dans la mesure où nous avons
affaire à un signal qui n'a pas de signification et que
nous n'avons pas accès au protocole de corrélation,
les conclusions qui vont sortir de ces données vont être
difficiles à établir d'un point de vue juridique.

EXPERTISES AVRIL 2017

133



Table des matières de la publication Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423

Couverture
Editorial & Sommaire
MAGAZINE RÉGULATION - GOOGLE, LE LOBBY LE PLUS INFLUENT DE L’UE
INTERVIEW JURISTE : UN MÉTIER EN MUTATION
DOCTRINE
DONNÉES PERSONNELLES : IMPACTS DU RGDP SUR LE NUAGE INFORMATIQUE
CYBERATTAQUES : DE LA RUSE À LA MANIPULATION, QUAND "LA PART DE L'HOMME" RESTE LE MAILLON FAIBLE
CONTRATS : MANIFESTE CONTRE LES MODÈLES DE « CONTRATS AGILES »
DONNÉES PERSONNELLES : LA CNIL ET LE CONTRÔLE DU JUGE ADMINISTRATIF
PLATEFORMES EN LIGNE : LES OBLIGATIONS DE LA LOI RÉPUBLIQUE NUMÉRIQUE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - Couverture
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - Editorial & Sommaire
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - MAGAZINE RÉGULATION - GOOGLE, LE LOBBY LE PLUS INFLUENT DE L’UE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 124
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 125
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 126
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 127
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 128
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 129
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 130
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - INTERVIEW JURISTE : UN MÉTIER EN MUTATION
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 132
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 133
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 134
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 135
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 136
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - DONNÉES PERSONNELLES : IMPACTS DU RGDP SUR LE NUAGE INFORMATIQUE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 138
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 139
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 140
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - CYBERATTAQUES : DE LA RUSE À LA MANIPULATION, QUAND "LA PART DE L'HOMME" RESTE LE MAILLON FAIBLE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 142
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 143
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 144
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 145
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 146
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 147
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 148
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 149
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - CONTRATS : MANIFESTE CONTRE LES MODÈLES DE « CONTRATS AGILES »
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 151
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 152
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - DONNÉES PERSONNELLES : LA CNIL ET LE CONTRÔLE DU JUGE ADMINISTRATIF
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 154
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 155
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - PLATEFORMES EN LIGNE : LES OBLIGATIONS DE LA LOI RÉPUBLIQUE NUMÉRIQUE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 157
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 158
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 159
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Avril 2017 - n°423 - 160
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2007_459
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2006_458
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2005_457
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2004_456
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2003_455
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2002_454
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-2001_453
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1912_452
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1911_451
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1910_450
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1909_449
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1907_448
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1906_447
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1905_446
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1904_445
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1903_444
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1902_443
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1901_442
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1812_441
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1811_440
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1810_439
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1809_438
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1807_437
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1806_436
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1805_435
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1804_434
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1803_433
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1802_432
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1801_431
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1712_430
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1711_429
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1710_428
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1709_427
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1707_426
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1706_425
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1705_424
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1704_423
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1703_422
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1702_421
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1701_420
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1612_419
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1611_418
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1610_417
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1609_416
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1607_415
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1606_414
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1605_413
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1604_412
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1603_411
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1602_410
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1601_409
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1512_408
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1511_407
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1510_406
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1509_405
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1507_404
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1506_403
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1502_399
https://www.nxtbookmedia.com