Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 431

membres en se conformant uniquement
à la loi du pays d'origine. Les disparités de transposition et d'interprétation
de la directive 95/46 entre les différents
Etats membres n'étaient donc pas prises
en compte, et permettaient à certaines
entreprises de s'immatriculer dans
les pays ayant les législations les plus
souples.
C'est ce système que la CJUE vient de
mettre à bas. La Cour estime que les
entreprises opérant dans ces conditions devront désormais se conformer
aux règles de chaque Etat dans lequel
elles interviennent. La CJUE précise
également que, compte tenu de l'application de la loi locale, les autorités de
protection des données des pays d'accueil auront compétence pour diligenter
des contrôles, imposer des amendes et
engager des procédures judiciaires en
cas de non-conformité.
Cette décision va également impliquer une revue interne de compliance
à toutes les entreprises concernées
par une présence dans plusieurs Etats
membres. Il devrait s'agir, principalement, des multinationales dont les traitements RH (par exemple) peuvent être
centralisés, ou des acteurs du e-commerce qui opèrent dans plusieurs Etats
membres.

CONSÉQUENCES
DE CES DÉCISIONS SUR
LE DROIT EUROPÉEN DES
DONNÉES PERSONNELLES
Conséquences potentielles sur
les décisions en cours sur le
projet de règlement européen
La solution dégagée par la CJUE dans la
décision Weltimmo constitue une étape
de transition vers l'adoption prochaine
du projet de règlement relatif à la
protection des données personnelles
qui étend de manière significative le
champ d'application de la règlementation européenne.
Le règlement (article 3§2) s'appliquera aux aux traitements de données qui
entrent dans le cadre des activités de
l'établissement d'un responsable de traitement ou de sous-traitants, que le traitement ait lieu sur le territoire de l'Union
ou non. Il s'appliquera aussi aux traitements de données à caractère personnel appartenant à des personnes ayant
leur résidence sur le territoire de l'union,
par un responsable de traitement ou
par un sous-traitant qui n'est pas établi
dans l'Union lors que les activités de

traitement sont liées soit à l'offre de biens
ou de services à ces personnes, sur le
territoire de l'Union, soit à l'observation
de leur comportement.
Lorsqu'en application de ces critères,
l'activité d'un responsable de traitement ou d'un sous-traitant entre dans
le champ d'application du règlement, il
devra désigner un responsable permanent établi sur le territoire de l'Union.
La décision Schrems devrait également
avoir des conséquences sur les discussions relatives aux dispositions encadrant les transferts de données notamment quant à la portée des décisions
de la Commission européenne sur le
caractère adéquat ou non du niveau de
protection d'un Etat tiers. Dans sa rédaction actuelle, le projet de règlement
prévoit que lorsque les autorités d'un
pays tiers (ex : les Etats-Unis) demandent
à une entreprise destinataire de données
transférées depuis l'Union européenne
de dévoiler certaines données traitées,
cette dernière devra demander l'autorisation de l'autorité nationale dont elle
dépend dans l'Union européenne et
informer la ou les personnes concernées
avant de dévoiler ces données.

Le renforcement des pouvoirs
et de l'indépendance
des autorités nationales
des autorités nationales
de protection des données
L'arrêt Schrems vient affirmer l'indépendance des autorités nationales à
l'égard des décisions de la Commission.
Les décisions de la Commission reconnaissant qu'un Etat offre un niveau de
protection adéquat des données ne
lieront plus de manière définitive les
autorités nationales. Saisie d'une plainte
d'une personne dont les données sont
traitées et transférées vers un Etat tiers,
les autorités auront l'obligation d'examiner les conditions particulières de mise
en œuvre du transfert en cause dès lors
que la personne fait valoir que l'ordre
juridique de cet Etat tiers n'apporte pas
un niveau de protection suffisant aux
données.
De nombreuses associations de
consommateurs et de défense des
droits des utilisateurs se sont félicitées
de cette décision qui renforce les droits
des personnes dont les données sont
collectées. Le champ de compétence
des autorités est également élargi par
la décision Weltimmo. Les autorités
nationales pourront effectivement exercer leur pouvoir sur les entreprises qui,
sans être immatriculées dans leur Etat, y
EXPERTISES DÉCEMBRE 2015

exercent des activités impliquant la mise
en œuvre d'un traitement de données
personnelles. A cet égard, compte
tenu de l'appréciation de la notion
d' « établissement » retenue par la Cour,
il sera difficile pour un responsable de
traitement de faire valoir qu'il n'est pas
établi dans un Etat membre vers lequel
il dirige tout ou partie de son activité.

CONCLUSION : INCERTITUDE
JURIDIQUE
Les décisions Schrems et Weltimmo
introduisent une incertitude juridique
pour toutes les entreprises européennes
qui traitent et transfèrent des données
vers des pays tiers.
La décision Schrems, selon la lecture
qui en est faite, pourrait ouvrir une
nouvelle ère pour les entreprises européennes : transférer leurs données vers
les Etats-Unis en signant les clauses
contractuelles types ou selon un
nouveau modèle de Safe Harbor, pourrait à l'avenir ne plus être suffisant. Afin
de se prémunir contre les sanctions des
autorités de protection des données, en
cas de plainte, les entreprises devront
jouer un rôle proactif dans l'analyse
de l'impact que peut avoir le transfert de leur données sur les personnes
concernées, par exemple en mettant
en place des procédures d'audit préalable à la mise en place de tout transfert
et en assurant un contrôle continu des
conditions des transferts. La nécessité
de réaliser des audits de compliance
des traitements de données ne se limite
pas aux entreprises qui transfèrent des
données hors de l'UE. En application
de la décision Weltimmo, les entreprises européennes multinationales
qui offrent leurs services dans plusieurs
Etats membres devront s'assurer qu'elles
respectent les règles de chacun de ces
Etats membres.

Benjamin May
Avocat associé

Clémentine Richard
Collaboratrice
Aramis Avocats
Notes
(1)

Les pays suivants ont fait l'objet de
décisions de la Commission : Andorre,
Argentine,
Canada,
Iles
Féroé,
Guernesey, Ile de Man, Israël, Jersey,
Nouvelle Zélande, Suisse et Uruguay.

431



Table des matières de la publication Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408

Couverture
Sommaire
MAGAZINE - COOKIES FACEBOOK INTERDIT DE TRACER LES BELGES NON-MEMBRES
INTERVIEW - DOMINIQUE CARDON : PRIVATISER LA VIE PRIVÉE
DOCTRINE
JURISPRUDENCE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - Couverture
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - Sommaire
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - MAGAZINE - COOKIES FACEBOOK INTERDIT DE TRACER LES BELGES NON-MEMBRES
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 410
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 411
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 412
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 413
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 414
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - INTERVIEW - DOMINIQUE CARDON : PRIVATISER LA VIE PRIVÉE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 416
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 417
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 418
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 419
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 420
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - DOCTRINE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 422
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 423
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 424
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 425
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 426
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 427
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 428
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 429
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 430
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 431
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 432
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 433
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 434
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 435
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 436
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 437
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 438
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 439
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - JURISPRUDENCE
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 441
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 442
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 443
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 444
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 445
Expertises des Systèmes d'information - Le mensuel du droit de l'informatique et du multimédia - Décembre 2015 - n°408 - 446
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1910_450
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1909_449
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1907_448
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1906_447
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1905_446
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1904_445
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1903_444
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1902_443
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1901_442
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1812_441
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1811_440
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1810_439
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1809_438
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1807_437
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1806_436
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1805_435
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1804_434
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1803_433
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1802_432
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1801_431
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1712_430
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1711_429
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1710_428
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1709_427
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1707_426
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1706_425
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1705_424
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1704_423
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1703_422
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1702_421
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1701_420
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1612_419
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1611_418
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1610_417
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1609_416
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1607_415
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1606_414
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1605_413
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1604_412
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1603_411
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1602_410
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1601_409
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1512_408
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1511_407
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1510_406
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1509_405
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1507_404
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1506_403
https://www.nxtbook.fr/newpress/celog/celog-expertises-1502_399
http://www.nxtbookMEDIA.com