Trésorier/Treasurer magazine - N°91 - Oct/Nov/Dec 2015 - (Page 51)

CORPORATE FINANCE Fini le casse-tête des paiements internationaux 3. La solution proposée est-elle simple d'utilisation? Chaque entreprise privilégiera un facteur plutôt qu'un autre, en fonction de ce qui est le plus important pour elle, mais elle devra au final et dans tous les cas obtenir une réponse à chacune de ces trois problématiques. Nos équipes ont abordé et étudié ces questions une par une, et avons réussi ainsi à résoudre le fameux « casse-tête » des paiements internationaux que rencontrent de nombreuses trésoreries d'entreprises. Une autre question à considérer est la suivante: votre contrepartie dispose-telle d'un large éventail de devises pour satisfaire tous vos besoins de transferts? Qui sommes-nous? Nous sommes spécialisé dans les paiements internationaux depuis 1986. Nous avons constitué un portefeuille de clientèle qui inclut à ce jour bon nombre des plus grandes banques internationales, qui bénéficient ainsi de notre expertise dans les pays émergents afin de compléter leur offre de service en termes de couverture dans les marchés plus développés. Avec la mondialisation des échanges nous assistons à une explosion croissante du nombre de paiements depuis les pays développés vers les marchés émergents. Au même moment où gouvernements, régulateurs et acteurs commerciaux favorisent de plus en plus les paiements en devise locale et découragent l'utilisation de Dollars pour régler des dépenses locales (dans les pays non « dollarisés »). Tous ces éléments sont communiqués en amont à nos clients de façon transparente, en donnant au client donneur d'ordre le contrôle et la maitrise de ses coûts et en l'aidant à éviter le problème de paiements arrivant à destination du bénéficiaire avec une différence dans le montant, nécessitant parfois des réajustements compliqués et un renvoi de fonds. De plus, cela permet aux fournisseurs de facturer dans leur devise locale, éliminant le besoin de convertir les fonds - prime de risque souvent inhérente à la facturation en USD, EUR, CHF, GBP, et offrant une plus grande transparence dans la tarification des biens et services internationaux. - OCT N°91 2.Combien cela va-t-il coûter? Comment s'assurer qu'il n'y pas de coûts cachés ou supplémentaires? - 1.Comment puis-je exécuter des paiements à l'international avec certaines garanties (telles que le montant final crédité et la date de valeur) sans détenir de compte dans la devise du paiement en question? Alors comment pouvons-nous vous aider à relever ces différents défis? Premièrement, à la différence de beaucoup d'autres contreparties, nous entretenons notre propre réseau de banques partenaires locales et ce dans le monde entier. En effet plutôt que de dépendre d'une voire deux banques internationales, nous traitons directement avec le marché local dans la devise du paiement en question. Nous travaillons avec des banques locales, spécialisées dans ce marché, de façon à obtenir un coût connu, réduit (étant donné que tous les paiements transitent par des mécanismes de compensation locaux, plutôt que d'arriver comme transferts de l'étranger), et des délais de livraison connus et garantis. Il est d'autant plus vrai que le fait d'avoir un partenaire local au sein d'un marché ciblé réduit la complexité et les intermédiaires lors d'une investigation. En effet, lorsqu'un paiement est rejeté par exemple, les délais des investigations sont considérablement réduits car il n'y a pas d'intermédiaires. Nos traders vous communiquent un coût fixe en amont (sous la forme d'un cours de change pour la transaction en cours, garantissant à la fois a) que le montant du paiement sera délivré en totalité, sans charges ou frais déduits et b) la date de livraison des fonds. En traitant uniquement avec des banques locales, nous sommes à même de négocier des cours de change très compétitifs. LE MAGAZINE DU TRESORIER / TREASURER MAGAZINE Lorsque les entreprises évaluent leurs besoins en matière de paiements internationaux, elles se posent principalement trois questions: / NOV / DEC 2015 pour les entreprises ! 51

Table of Contents for the Digital Edition of Trésorier/Treasurer magazine - N°91 - Oct/Nov/Dec 2015

Cover
Table of contents
EDITORIAL
FINANCIAL HIGHLIGHTS Luxembourg Tax News
INTERVIEW Ben Poole Editorial Services
FOCUS
To What Extent Should Treasurers’ Activities be further centralized?
Capital Markets Union (CMU)
Upsurge in fraud
FORUM
CEO impersonation
Using analytics to cope with uncertainty and volatility for treasury
IFRS 9 : Nécessite d’une reorganisation bancaire majeure
Taux zéro : de nouvelles stratégies pour un nouveau monde
Investing surplus cash in repos
Warranty & indemnity insurance
CORPORATE FINANCE
Making the switch from Excel to a Treasury System
Corporate treasury in the digital age
Fini le casse-tête des paiements internationaux pour les entreprises !
Bank Independent Cash Pooling
Gérer l’offre de retraites : un choix complexe pour l’entreprise
15 MINUTES AVEC CIAM
THE FINANCIAL RISK OBSERVATORY
NEWS
LIFE BEYOND NUMBERS

Trésorier/Treasurer magazine - N°91 - Oct/Nov/Dec 2015

http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/99-4T2017
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/98-3T2017
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/97-2T2017
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/96-1T2017
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/95-4T2016
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/94-3T2016
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/93-2T2016
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/92-1T2016
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/91-4T2015
http://www.nxtbook.fr/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/90-3T2015
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/89-2T2015
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/88-1T2015
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/87-4T2014
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/86-3T2014
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/85-2T2014
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/84-1T2014
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/83-4T2013
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/82-3T2013
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/81-2T2013
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/80-1T2013
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/79-3T2012
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/78-2T2012
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/77-1T2012
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/76-4T2011
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/75-3T2011
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/74-2T2011
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/73-1T2011
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/72-4T2010
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/71-3T2010
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le-magazine-du-tresorier/70-2T2010
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/le_magazine_du_tresorier-69-1T2010
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-68-4T2009
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-67-3T2009
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-66-2T2009
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-65-1T2009
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-63-3T2008
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-64-4T2008
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-62-2T2008
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-61-1T2008
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-60-4T2007
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-59-3T2007
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-58-2T2007
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-57-1T2007
https://www.nxtbook.com/newpress/atel/lemagazinedutresorier-56-4T2006
https://www.nxtbookmedia.com