La revue RH&M - N°61 - Avril 2016 - (Page 49)

CHRONIQUE DU FUTUR Vous avez dit « société organique » ? L a notion renouvelée de société organique pourrait-elle nous permettre de mieux comprendre l'évolution actuelle des sociétés humaines et de leur fonctionnement, dont l'entreprise est un concentré ? L'Autre. Et le semblable... Ce thème est au cœur de toute la sociologie, de l'étude des groupes sociaux à celle des conflits. Le semblable qui rassure et auquel on fait spontanément confiance ; l'autre, le différent, qui inquiète et suscite une atavique agressivité. Néanmoins, l'être humain a su progressivement, grâce aux principes accélérateurs de la simplexité et à l'empathie finalement ressentie, dépasser cette attitude primitive et construire des sociétés humaines de plus en plus ouvertes. Des sociétés organiques ? La société organique Cette notion apparait à la fin du XVIIIème siècle . La société commence alors à être considérée comme un corps organique en évolution, en rupture avec la conception fixiste du monde qui avait prévalu jusqu'alors. Comme dans un corps humain, des organes spécialisés assurent les différentes fonctions qui lui permettent de vivre. Ainsi le cerveau, le cœur, les poumons, les reins, le foie... ont-ils des analogues sociaux : l'Etat, la religion, l'armée, les commerçants, les ouvriers, les notables... Chacun a son rôle et sa place, les uns par rapport aux autres. Les individus sont l'équivalent des cellules : toutes équivalentes lorsqu'elles naissent (cellules-souches), elles se différencient au fur et à mesure de leur développement. L'éducation, l'expérience, le savoir-faire les spécialisent progressivement. Les hiérarchies sociales (classes, élites, organigrammes) assurent le bon fonctionnement des organes comme de l'ensemble de l'organisme, tandis que la complémentarité et l'interdépendance des individus sont le ciment de la cohésion sociale . La nature organique de cette croissance lui confère deux caractéristiques : une unicité intrinsèque - en quelque sorte l'ADN de cette société -, constituée par un esprit (Geist) et une culture (valeurs, traditions, institutions), ce qui justifie le conservatisme ; et une grande fragilité face à tout changement brutal et drastique (comme la Révolution Française), ce qui justifie le statu quo. Mais cette analogie a-t-elle encore du sens dans le monde qui se dessine ? Une autre vision de l'organicité Si l'on transpose cette approche aujourd'hui, on Fabienne GOUXBAUDIMENT Directeur de proGective, Paris ; professeur associé à l'université d'Angers (ISTIA) ; président de la Société Française de Prospective. comprend très vite qu'elle justifie toujours, implicitement, un certain conservatisme relatif à l'»exception française», un esprit et une culture qui forgeraient l'unicité de la société. De même que toute tentative de changement en profondeur se heurte à un farouche refus, tant des gouvernants que du peuple, de remettre en cause un statu quo sociétal (acquis sociaux, famille), au détriment, précisément, de cette évolution qu'exige le caractère même de tout ce qui est organique. Et si l'organicité ne résidait pas dans la spécialisation des organes et leur complémentarité, mais dans le système nerveux lui-même ? C'est-à-dire le système de communication rapide entre les différentes parties du corps, responsable de la coordination des actions avec l'environnement, régulateur du fonctionnement des autres organes, siège de l'intellect (neurones) et des émotions... Cela expliquerait la formidable montée en puissance de la communication dans nos sociétés humaines : accroissement des mobilités, échanges, formes et volume de la communication ; prégnance des langues véhiculaires et des technologies de l'information et de la communication ; mondialisation et multiculturalité. Le tout au service du dépassement de l'individualisme, qui semble avoir atteint ses limites à travers la concurrence, la prédation, la démesure de la consommation et la déresponsabilisation. Ne serions-nous pas en train d'assister à une nouvelle mutation des sociétés humaines dans leur ensemble, vers un corps plus vaste, à l'échelle de la planète, irrigué par un système nerveux mondialisé, porté par des technologies planétaires et le développement d'une classe moyenne mondiale, éduquée et circulante, telle une immense ruche bourdonnante ? Les multiples « écosystèmes » - d'innovation, de recherche, de projet, etc. - que l'on voit éclore et croitre partout dans le monde, ne seraient-ils pas la forme nouvelle de ces organes en mutation ? Une forme simplexe, plus adaptée que les ordres sociaux anciens à la complexité du monde post-transition ? Une forme qui privilégierait une nouvelle reconnaissance de l'autre, comme porteur de complémentarités, et non plus comme une menace ? Une forme dont le ciment serait l'empathie plutôt que la concurrence.  1. International Encyclopedia of the Social Sciences, 1968, article "society". 2. Durkheim, Emile. De la division du travail social. 8e édition. Paris : PUF, 2013. LA REVUE RH&M N°61 | AVRIL 2016 | P.49

Table des matières de la publication La revue RH&M - N°61 - Avril 2016

Couverture
FORCES & IDÉES - NICOLAS MARIOTTE - RH & DIGITAL : LES CLÉS D’UN MARIAGE RÉUSSI !
CHRONIQUE ÉCONOMIQUE - MARC TOUATI - NOUVEAUX CADEAUX DE LA BCE : LA ZONE EURO EN PLEINE OVERDOSE
SPECIAL/ CHRONIQUE DU FUTUR - PASCAL NICAUD - L’UBÉRISATION DE LA FONCTION RH ? VOUS RIGOLEZ !
SOMMAIRE
LE GRAND ENTRETIENYANN CHARRON, DIRECTEUR GÉNÉRAL, MALAKOFF MEDERIC, FACE AUX DÉFIS DU 21ÈME SIÈCLE
DOSSIER DIGITAL
ENTRETIEN RH&M, SYLVIE FRANÇOIS, DGA, GROUPE LA POSTE TRANSFORMATION NUMÉRIQUE AU TRAVAIL : OUTILS OU USAGES ?
AGENDA RH&M
JEAN-MARC JANAILLAC, PDG, TRANSDEV TRANSDEV ET SON CODIR DE LA MOBILITÉ CONNECTÉE
FRÉDÉRIC LEVAUX, CDO ET DIRECTEUR EXÉCUTIF, ERNST & YOUNG LE CDO, UN VIRUS POUR L’ENTREPRISE ?
ISABELLE LAMOTHE, DGA STRATÉGIE ET INNOVATION SOCIALE, ALTEDIA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DE L’ENTREPRISE : DES CONVICTIONS ET DES ACTES
CÉCILE DEJOUX PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS AU CNAM, PROFESSEUR ASSOCIÉ À L’ESCP EUROPS, DIRECTRICE DU LEARNING LAB « HUMAN CHANGE » QUELS DÉFIS POUR LA FONCTION FORMATION À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE ?
PATRICK MARGRON, DRH, VEOLIA ENVIRONNEMENT POUR NE PAS UBÉRISER NOS MANAGERS
JEAN-NOËL CHAINTREUIL, CO-FONDATEUR & DIRECTEUR, 231E47 DRH, ÊTES-VOUS PRÊTS À DEVENIR CHIEF HAPPINESS OFFICER ?
PHILIPPE CAHEN, CONFÉRENCIER & INTERVENANTS, CHRONIQUEUR L’ENTREPRISE EN 2035
REPORTAGE, LA JOURNÉE DE LA FEMME DIGITALE
TENDANCES RH
DÉCRYPTAGE, NAWAL MRANI ALAOUI, MANAGER CAPITAL HUMAIN & STRATÉGIE SOCIALE, DELOITTE LICENCIEMENTS ÉCONOMIQUES CORRECTIFS ET TENTATION DE LA LOI MACRON
DÉCRYPTAGE, ALAIN SAURET, AVOCAT EN DROIT SOCIAL PRÉSIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE, FIDERE AVOCATS L’IMPACT DE LA DIGITALISATION SUR LE DROIT DU TRAVAIL
TENDANCES MANAGEMENT - DÉCRYPTAGE, XAVIER COLLOT, HEAD OF CORPORATE DEVELOPMENT SAVING SCHEMES & RETIREMENT PLAN, AMUNDI PLAN DE RETRAITE CROSS BORDER : SCIENCE-FICTION OU ENJEU RH D’AUJOURD’HUI ?
RH À L’INTERNATIONAL
EMMANUEL JAHAN RÈGLEMENT DES CONFLITS DU TRAVAIL EN EUROPE : OÙ SE SITUE LA FRANCE ?
MARC DELUZET FORMATION & INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES
RH & RECHERCHES ACADÉMIQUES
PASCAL MARTIN LA SOCIALISATION ORGANISATIONNELLE, UN CONCEPT CLÉ POUR LES RH ET LES ACTIVITÉS MANAGÉRIALES
JEAN-MARIE PERETTI ÉTATS DE LA RECHERCHE SUR LA TRANSFORMATION DIGITALE ET LA FONCTION RH
ACTUALITÉ, EDOUARD RENCKER
CHRONIQUES
DE L’INNOVATION RH, SYLVIE BREMOND- MOOKHERJEE DISRUPTION ? DISRUPTION ? ÊTRE OU NE PAS ÊTRE DISRUPTIF ? ... C’EST AUJOURD’HUI LA QUESTION
DU FUTUR, FABIENNE GOUX-BAUDIMENT VOUS AVEZ DIT SOCIÉTÉ ORGANIQUE ?
FOCUS - Le cahier des RH Managers
PROTECTION SOCIALE
ORGANISATION RH
SIRH
RÉGLEMENTATION RH
LIBRIS CLUB RH&M
LA SÉLECTION LIBRIS CLUB
LU POUR VOUS, JEAN-MICHEL GARRIGUES LE GÂCHIS FRANÇAIS
REPORTAGE - TROPHÉES BINÔMES PDG/DRH 13ÈME ÉDITION - 2016
ART ET ENTREPRISE
REGARD DE L’ARTISTE SUR L’ENTREPRISE, J.-P. LORRIAUX
LE COUP DE GUEULE, HERVÉ SERIEYX

La revue RH&M - N°61 - Avril 2016

https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1910_75
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1907_74
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1904_73
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1901_72
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1810_71
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1807_70
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1804_69
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1801_68
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1710_67
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1707_66
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1704_65
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1701_64
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1610_63
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1607_62
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1604_61
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1601_60
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1510_59
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1507_58
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1504_57
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1501_56
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1410_55
http://www.nxtbookMEDIA.com