La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015 - (Page 69)

LU POUR VOUS Par Jean-Michel Garrigues, Directeur des Ressources Humaines et du développement, BLB Associés Le syndrome francais « C'est pas ma faute » - Irène Inchauspé & Claude Leblanc Éditions du Cerf 2015 Nulle accroche n'est plus actuelle : la presse résonne d'antiennes sur « le mal français », cette impossibilité de gouverner, cette irresponsabilité permanente qui fait tant le lit des extrêmes, et qui tue à petit feu tout sentiment d'état de droit chez nos concitoyens... Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois Le programme commun des édiles de la nation, c'est la défausse chronique, l'usage constant de tous les outils permettant de maintenir sa position, de justifier son existence, de favoriser son avenir. Mille exemples sont en nos esprits, en tous domaines, certes politique en premier lieu, mais aussi économie, sport, éducation,... Chacun a en mémoire l'archétype de ces constats, la célèbre formule de Georgina Dufoix, en 1992, dans l'affaire du sang contaminé : « responsable, mais pas coupable ». Une hérésie, certes, mais relative : la ministre acceptait au moins l'idée qu'elle puisse être responsable, là où tant d'autres hiérarques de la nation fuient à tout prix leur rôle, avec une effroyable opiniâtreté.... Ainsi le grotesque Thomas Thévenoud, éphémère secrétaire d'état, qui justifie ses oublis et irrégularités dans le paiement de ses impôts (et de ses loyers) par une chimérique « phobie administrative », et que l'on voit, aussitôt démissionné, reprendre normalement ses activités de député.... Ainsi, la notion d'ordre social disparaît peu à peu, chacun se comporte en individu soucieux de ses droits mais pas de ses devoirs. Autrefois, l'écolier qui recevait une mauvaise note se faisait tancer par ses parents, aujourd'hui ce sont eux qui vont voir l'enseignant pour se plaindre et le réprimander. La société, c'est comme le poisson : la pourriture vient de la tête. Des présidents successifs empêtrés dans des affaires, politiques et/ou personnelles, des gouvernements accumulant des promesses verbeuses et des politiques absconses, une société civile minée par les corporatismes, la concussion et le clientélisme, comment, dans ces conditions, mener un pays vers une politique conquérante et sociétale ? Les cordonniers sont les plus mal chaussés Paradoxalement, en ces temps d'économie contrainte et de ressources rares, notamment financières, les strates du mille-feuille administratif ne cessent de s'étendre, sans pour autant que les transferts de compétences, ou que la numérisation des tâches, ne permettent des économies de structures, ou des réaffectations de compétences vers d'autres besoins. Ces agissements ne peuvent rester sans conséquences sur les comportements en entreprises, d'autant que, par définition, le collaborateur est également citoyen. Ainsi, dans les entreprises, aujourd'hui, beaucoup préfèrent ouvrir en permanence le parapluie, plutôt que de prendre une décision qui heurterait une règle, un usage, un avantage, une population. On défend à l'extérieur de l'entreprise son intérêt individuel, et pour autant on ne joue pas à l'intérieur l'intérêt collectif. D'ailleurs, la plupart des enquêtes menées par des experts, bien sûr anonymement, montrent qu'une large majorité des collaborateurs ne voient pas pratiquer dans leur environnement professionnel les valeurs auto-proclamées par les dirigeants, et affichées en bonne place dans tous les lieux de travail... Les auteurs de cet ouvrage revigorant commencent leur texte par cette cruelle comparaison : en 1912, le capitaine du Titanic sombra avec son navire ; un siècle plus tard, celui du Concordia déserte rapidement la passerelle de son paquebot pour fuir sur un canot... Les décennies passées ont été cruelles pour le maintien des valeurs humaines. Chacun veut que l'on paye pour lui, et qu'il ne paye pas pour les autres. Au passage, le paradoxe du manager des ressources humaines est bien là : citoyen, certes, mais que fait-il de ces constats amers ? Spectateur ou acteur ? A-t-il une fonction, ou vit-il un métier ? Beaucoup sont des experts reconnus, des techniciens de qualité, mais, pour autant, quelle est leur culture ? Combien osent devenir les contre-pouvoirs qui relèvent de leur essence même ? Combien appliquent strictement l'adage « se soumettre, ou se démettre ». Acter une politique humaniste et sociétale, ou fuir une stratégie inique et mercantile ? « Un peuple qui place ses privilèges au-dessus de ses principes perd rapidement les deux » (Dwight Eisenhower, 34ème Président des Etats-Unis, 1957) LA REVUE RH&M N°59 | OCTOBRE 2015 | P.69

Table des matières de la publication La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

Couverture
FORCES & IDÉES - PHILIPPE ZAWIEJA ENNUI AU TRAVAIL : LA FAUTE À L’ÉDUCATION ET AU RECRUTEMENT ?
CHRONIQUE ÉCONOMIQUE - MARC TOUATI KRACH, BOOM, HYSTÉRIE
ACTUALITÉ - PASCAL BELLO LA RESPONSABILITÉ SOCIALE ET CITOYENNE DE L’ENTREPRISE
SOMMAIRE
LE GRAND ENTRETIEN MYRIAM EL KHOMRI, MINISTRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI, DU DIALOGUE SOCIAL ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES DRH ONT UN RÔLE MAJEUR !
LE GRAND ENTRETIEN
JEAN-DENIS COMBREXELLE, PRÉSIDENT DE LA SECTION SOCIALE DU CONSEIL D’ÉTAT - DES PROPOSITIONS AUDACIEUSES ET OPÉRATIONNELLES, À METTRE EN OEUVRE « MAINTENANT » !
ELISABETH DUCOTTET, CO-PRÉSIDENTE DU METI, PRÉSIDENTDIRECTEUR- GÉNÉRAL DE THUASNE - LOI MACRON, RAPPORT COMBREXELLE, DIGITALISATION... LES PERSPECTIVES DU DRH DU FUTUR
TENDANCES RH
DÉCRYPTAGE, XAVIER COLLOT LES ENJEUX DES MESURES EPARGNE SALARIALE INTÉGRÉES À LA LOI MACRON, SIMPLIFICATION ET FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE DE LONG-TERME
DÉCRYPTAGE, ALAIN SAURET LOI MACRON : UN VOLET SOCIAL D’ASSOUPLISSEMENT BIENVENU DES RÈGLES EXISTANTES
TÉMOIGNAGE, ANNE DENUELLE QUAND UNE GÉNÉRATION POUSSE L’ENTREPRISE À ÉVOLUER
TÉMOIGNAGE, VALÉRIE BOSSARD LES RH MOTEURS DE L’INNOVATION EN ENTREPRISE ? ALORS SOYONS EXEMPLAIRES...
ÉTUDE, CYRILLE CHEVRILLON LE CAPITAL HUMAIN, L’ARME CLÉ DES ENTREPRISES FAMILIALES
ACTUALITÉ JURIDIQUE, HENRI GREGO QUEL POUVOIR DISCIPLINAIRE POUR L’EMPLOYEUR ?
TENDANCES MANAGEMENT
ÉTUDE, FRÉDÉRIC DABI LE CERCLE DE L’EXCELLENCE RH SE MOBILISE POUR CONNECTER L’ENTREPRISE ET LE POLITIQUE
TRIBUNE, ISABELLE LEFEVRE-BACHELLEREAU LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL, UN MODUS OPERANDI EFFICACE
ÉTUDE, PHILIPPE CORROT L’UBERISATION DE L’ÉCONOMIE : QUAND LES START-UP MÈNENT LA DANSEE
QUESTIONS À... GRÉGOIRE CABRI-WILTZER LE MANAGEMENT DE TRANSITION
TÉMOIGNAGE, PATRICK MARGRON POURQUOI LA TRANSFORMATION DIGITALE FAIT PEUR ?
TÉMOIGNAGE, SANDRINE BRANDT DIGITAL IN OR OUT ?
RH À L’INTERNATIONAL
EMMANUEL JAHAN ÉGALITÉ HOMME-FEMMES : LES TRAITÉS DE ROME (1957) ET D’AMSTERDAM (1997) VIOLÉS ? OU LORSQUE LES TRAITÉS NE SUFFISENT PAS À CHANGER UNE SOCIÉTÉ
ÉTUDE, JÉRÔME HERVÉ CRÉATION DE VALEUR BOURSIÈRE : LA FRANCE ET L’EUROPE DOIVENT REMONTER LA PENTE
MARC DELUZET L’ENJEU RH DES SOCLES DE PROTECTION SOCIALE
RH & RECHERCHES ACADÉMIQUES
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
JEAN-MARIE PERETTI LA FIDÉLISATION DES TALENTS
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
AGENDA
CONSEIL EN DROIT SOCIAL, NICOLAS MANCRET
LANGAGE AUX AGUETS, JEANNE BORDEAU
CHRONIQUES
DU LEADERSHIP, ERIC-JEAN GARCIA FORMATIONS AU LEADERSHIP : INDISPENSABLES PRÉLIMINAIRES
DU DIGITAL, DOMINIQUE TURCQ LE CAPITAL HUMAIN COMME PORTEFEUILLE INDIVIDUEL ET MESURABLE
DE L’INNOVATION RH, SYLVIE BRÉMOND-MOOKERJEE CULTURE INNOVATION : ENTRE « LEGACY » ET « DIGITAL » ! LE DRH GARANT DU PASSÉ ET DE L’AVENIR
DU FUTUR, FABIENNE GOUX-BAUDIMENT IL SERA UNE FOIS…L’EMAIL DETOX
DE LA COMPLIANCE, BLANDINE CORDIER-PALASSE COMPLIANCE ET GOUVERNANCE–LEADERSHIP INDIVIDUEL OU COLLECTIF ?
FOCUS - Le cahier des RH Managers
SOMMAIRE
INTERNATIONAL
PROTECTION SOCIALE
SIRH
ORGANISATION RH
INNOVATION
REGLEMENTATION RH
FORMATION
LIBRIS CLUB RH&M
LA SÉLECTION LIBRIS CLUB
LIBRIS CLUB RH&M, DANIEL MARTIN REPENSER LE MANAGEMENT, UNE URGENCE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
LU POUR VOUS, JEAN-MICHEL GARRIGUES LE SYNDROME FRANÇAIS – C’EST PAS MA FAUTE
REPORTAGE
12ÈME EDITION DE L’UNIVERSITÉ D’ETÉ
DOSSIER
LA CHRONIQUE D’EMMANUEL JOB
ART ET ENTREPRISE, J.-P. LORRIAUX
LE COUP DE GUEULE, HERVÉ SERIEYX

La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1910_75
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1907_74
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1904_73
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1901_72
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1810_71
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1807_70
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1804_69
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1801_68
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1710_67
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1707_66
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1704_65
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1701_64
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1610_63
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1607_62
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1604_61
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1601_60
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1510_59
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1507_58
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1504_57
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1501_56
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1410_55
http://www.nxtbookMEDIA.com