La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015 - (Page 64)

FOCUS Emmanuel Bergerault, Directeurs de Projets, AMPLITUDE FORMATION TOUT CHANGE... RIEN NE CHANGE ! N ouvelles ressources, nouvelles attentes... mais pérennité de l'approche managériale ! les conditions dans lesquelles elle va pouvoir se motiver elle-même ». 8h00 ce mardi matin dans le Starbucks café de la rue des Jeuneurs. 5 personnes, 5 jeunes entre 20 et 35 ans discutent à la table à côté de moi. Le plus âgé prend la parole : « Bonjour à tous, merci pour votre ponctualité. J'ai souhaité que nous nous réunissions ce matin pour réfléchir ensemble à ce que nous pouvons offrir de plus à nos clients pour générer de la préférence... ». Ainsi donc j'étais spectateur d'une réunion délocalisée reprenant tous les codes classiques de ce type d'échange : un horaire, un objectif, un rapporteur (sur sa tablette).... tout en s'appropriant les nouveaux codes de ses participants : un cadre moins formel que celui de l'entreprise. Au-delà du manque de confidentialité induit par cette modalité, l'implication des « jeunes » participants à cette rencontre destinée à faire évoluer les fondements de cette entreprise fut pour moi la confortation de mes convictions. Face à un auditoire homogène (revenus et fonctions similaires) je complète ensuite le propos en présentant la situation suivante : Vous êtes 12 dans cette salle, à chacun j'offre 500 €. Notez sur un papier ce que vous en faites. Certains vont placer l'argent sur un Livret A, d'autres tout flamber dans la soirée avec leur femme quand les derniers vont en profiter pour changer la TV du salon. Cet exemple met alors en exergue qu'à défaut de distribuer de l'argent à mes collaborateurs, c'est à moi de comprendre la motivation principale de chacun pour y répondre et générer l'implication de tous. En cette période où l'argent ne coule pas à flot dans les entreprises et où la « carotte financière » ne peut plus être utilisée comme seule réponse pour motiver un collaborateur, chaque manager doit donc réfléchir sur les sources de motivation individuelles dans son équipe. Travailler sur des sujets aussi variés que : l'accompagnement dans la prise de risque, la reconnaissance des réussites progrès et efforts, le partage des valeurs.... Autant de sujets permettant au manager de reconnaitre le travail des collaborateurs et aux collaborateurs de se sentir reconnus par le manager. Au lieu de reprocher aux nouvelles générations de ne pas s'impliquer dans l'entreprise notre devoir est de trouver les sources de motivation permettant à chacun de s'impliquer. « C'était mieux avant, les jeunes ne veulent plus travailler, je ne sais plus quoi faire pour les motiver... ». Il est impossible à toute personne ayant passé 5 minutes devant la machine à café d'une entreprise d'avoir échappé à ces poncifs ou traits d'humeur exprimés par des «vieux » managers...de plus de 35 ans !!! Quelles différences entre la motivation et l'implication ? Très souvent le collaborateur est analysé au regard de son implication dans l'entreprise. Cherche-t-il à aller au-delà de ce qui lui a été demandé ? En revanche le manager s'est-il posé la question « quelles sont les sources de motivations de mon collaborateur et qu'ai-je fait pour y répondre ». En travaillant sur la théorie des attentes, Victor Vroom soulignait le fait qu'un individu agit dans l'attente d'un résultat donné et en fonction de l'intérêt qu'il accorde à ce résultat compte tenu de ses propres objectifs. En introduction de certaines formations j'ai coutume de faire réagir les participants sur la phrase « Vous ne pouvez pas motiver une personne, vous pouvez seulement créer P.64 | OCTOBRE 2015 | LA REVUE RH&M N°59 C'est par l'intégration de ces thématiques dans l'approche managériale que les nouveaux collaborateurs se reconnaitront dans les valeurs de l'entreprise et laisseront pleinement s'exprimer leurs talents. Ainsi donc, si vos collaborateurs vous font remarquer que les réunions au bureau ne facilitent pas la créativité et qu'ils ont besoin d'un cadre différent pour s'exprimer, osez leur faire confiance et mettre en œuvre une approche différente de celle que vous connaissez... Rubrique dirigée par Philippe ROSSIGNOL, PDG, AMPLITUDE, 14, Terrasse Bellini La Défense 92807 Puteaux Cedex, prossignol@amplitude-consulting.com

Table des matières de la publication La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

Couverture
FORCES & IDÉES - PHILIPPE ZAWIEJA ENNUI AU TRAVAIL : LA FAUTE À L’ÉDUCATION ET AU RECRUTEMENT ?
CHRONIQUE ÉCONOMIQUE - MARC TOUATI KRACH, BOOM, HYSTÉRIE
ACTUALITÉ - PASCAL BELLO LA RESPONSABILITÉ SOCIALE ET CITOYENNE DE L’ENTREPRISE
SOMMAIRE
LE GRAND ENTRETIEN MYRIAM EL KHOMRI, MINISTRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI, DU DIALOGUE SOCIAL ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES DRH ONT UN RÔLE MAJEUR !
LE GRAND ENTRETIEN
JEAN-DENIS COMBREXELLE, PRÉSIDENT DE LA SECTION SOCIALE DU CONSEIL D’ÉTAT - DES PROPOSITIONS AUDACIEUSES ET OPÉRATIONNELLES, À METTRE EN OEUVRE « MAINTENANT » !
ELISABETH DUCOTTET, CO-PRÉSIDENTE DU METI, PRÉSIDENTDIRECTEUR- GÉNÉRAL DE THUASNE - LOI MACRON, RAPPORT COMBREXELLE, DIGITALISATION... LES PERSPECTIVES DU DRH DU FUTUR
TENDANCES RH
DÉCRYPTAGE, XAVIER COLLOT LES ENJEUX DES MESURES EPARGNE SALARIALE INTÉGRÉES À LA LOI MACRON, SIMPLIFICATION ET FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE DE LONG-TERME
DÉCRYPTAGE, ALAIN SAURET LOI MACRON : UN VOLET SOCIAL D’ASSOUPLISSEMENT BIENVENU DES RÈGLES EXISTANTES
TÉMOIGNAGE, ANNE DENUELLE QUAND UNE GÉNÉRATION POUSSE L’ENTREPRISE À ÉVOLUER
TÉMOIGNAGE, VALÉRIE BOSSARD LES RH MOTEURS DE L’INNOVATION EN ENTREPRISE ? ALORS SOYONS EXEMPLAIRES...
ÉTUDE, CYRILLE CHEVRILLON LE CAPITAL HUMAIN, L’ARME CLÉ DES ENTREPRISES FAMILIALES
ACTUALITÉ JURIDIQUE, HENRI GREGO QUEL POUVOIR DISCIPLINAIRE POUR L’EMPLOYEUR ?
TENDANCES MANAGEMENT
ÉTUDE, FRÉDÉRIC DABI LE CERCLE DE L’EXCELLENCE RH SE MOBILISE POUR CONNECTER L’ENTREPRISE ET LE POLITIQUE
TRIBUNE, ISABELLE LEFEVRE-BACHELLEREAU LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL, UN MODUS OPERANDI EFFICACE
ÉTUDE, PHILIPPE CORROT L’UBERISATION DE L’ÉCONOMIE : QUAND LES START-UP MÈNENT LA DANSEE
QUESTIONS À... GRÉGOIRE CABRI-WILTZER LE MANAGEMENT DE TRANSITION
TÉMOIGNAGE, PATRICK MARGRON POURQUOI LA TRANSFORMATION DIGITALE FAIT PEUR ?
TÉMOIGNAGE, SANDRINE BRANDT DIGITAL IN OR OUT ?
RH À L’INTERNATIONAL
EMMANUEL JAHAN ÉGALITÉ HOMME-FEMMES : LES TRAITÉS DE ROME (1957) ET D’AMSTERDAM (1997) VIOLÉS ? OU LORSQUE LES TRAITÉS NE SUFFISENT PAS À CHANGER UNE SOCIÉTÉ
ÉTUDE, JÉRÔME HERVÉ CRÉATION DE VALEUR BOURSIÈRE : LA FRANCE ET L’EUROPE DOIVENT REMONTER LA PENTE
MARC DELUZET L’ENJEU RH DES SOCLES DE PROTECTION SOCIALE
RH & RECHERCHES ACADÉMIQUES
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
JEAN-MARIE PERETTI LA FIDÉLISATION DES TALENTS
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
AGENDA
CONSEIL EN DROIT SOCIAL, NICOLAS MANCRET
LANGAGE AUX AGUETS, JEANNE BORDEAU
CHRONIQUES
DU LEADERSHIP, ERIC-JEAN GARCIA FORMATIONS AU LEADERSHIP : INDISPENSABLES PRÉLIMINAIRES
DU DIGITAL, DOMINIQUE TURCQ LE CAPITAL HUMAIN COMME PORTEFEUILLE INDIVIDUEL ET MESURABLE
DE L’INNOVATION RH, SYLVIE BRÉMOND-MOOKERJEE CULTURE INNOVATION : ENTRE « LEGACY » ET « DIGITAL » ! LE DRH GARANT DU PASSÉ ET DE L’AVENIR
DU FUTUR, FABIENNE GOUX-BAUDIMENT IL SERA UNE FOIS…L’EMAIL DETOX
DE LA COMPLIANCE, BLANDINE CORDIER-PALASSE COMPLIANCE ET GOUVERNANCE–LEADERSHIP INDIVIDUEL OU COLLECTIF ?
FOCUS - Le cahier des RH Managers
SOMMAIRE
INTERNATIONAL
PROTECTION SOCIALE
SIRH
ORGANISATION RH
INNOVATION
REGLEMENTATION RH
FORMATION
LIBRIS CLUB RH&M
LA SÉLECTION LIBRIS CLUB
LIBRIS CLUB RH&M, DANIEL MARTIN REPENSER LE MANAGEMENT, UNE URGENCE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
LU POUR VOUS, JEAN-MICHEL GARRIGUES LE SYNDROME FRANÇAIS – C’EST PAS MA FAUTE
REPORTAGE
12ÈME EDITION DE L’UNIVERSITÉ D’ETÉ
DOSSIER
LA CHRONIQUE D’EMMANUEL JOB
ART ET ENTREPRISE, J.-P. LORRIAUX
LE COUP DE GUEULE, HERVÉ SERIEYX

La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1910_75
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1907_74
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1904_73
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1901_72
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1810_71
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1807_70
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1804_69
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1801_68
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1710_67
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1707_66
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1704_65
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1701_64
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1610_63
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1607_62
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1604_61
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1601_60
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1510_59
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1507_58
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1504_57
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1501_56
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1410_55
http://www.nxtbookMEDIA.com