La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015 - (Page 61)

FOCUS Joël RUIZ, Directeur général, AGEFOS PME ORGANISATION RH LA QUALITÉ DE LA FORMATION, UNE NOUVELLE MISSION CONFIÉE AUX ORGANISMES PARITAIRES COLLECTEURS AGRÉÉS UNE VRAIE OPPORTUNITÉ POUR LES ENTREPRISES U n décret daté du 30 juin 2015 vient préciser les nouvelles missions confiées aux OPCA en matière de vérification de critères qualité des formations professionnelles, dès lors qu'ils participent à leur financement. Au-delà des aspects réglementaires et de mise en œuvre induits par ce décret, c'est finalement un nouveau regard qui s'ouvre sur les services à disposition des entreprises, notamment en termes d'usages et d'accès au marché de la formation professionnelle. Quels enjeux ? Pour l'entreprise, la mesure de l'efficacité de la formation est rendue nécessaire quand les actions représentent un véritable enjeu interne, en particulier dans la mise en place d'une stratégie spécifique de l'entreprise face à un marché, un changement structurel, technique ou organisationnel. Pour répondre à ces enjeux mais également pour garantir des conditions d'accès améliorées au marché de la formation par les salariés eux-mêmes, doté depuis le 1er janvier 2015 d'un compte personnel de formation, les OPCA se voient confiée une nouvelle mission : « s'assurer de la capacité des prestataires à dispenser une formation de qualité ». Décryptage ? Applicable au 1er janvier 2017, le décret prévoit que les OPCA référencent et donnent donc de la visibilité aux organismes de formation pour lesquels ils peuvent attester du respect les sept critères suivants : Identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé, adaptation des dispositifs d'accueil de suivi pédagogique et d'évaluation aux stagiaires, adéquation entre les moyens pédagogiques, techniques et d'encadrement de l'offre de formation, qualification professionnelle et formation continue des intervenants, conditions d'information des publics sur l'offre de formation, prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires. Il est prévu que les organismes de formations certifiés par un tiers (ISO, NF, OPQF, ...) puissent prétendre à un référencement de « droit », ce qui ne sera pas le cas pour autres organismes qui auront à rendre accessibles, voire à produire, les informations attendues par le décret. A noter que les OPCA devront également mieux veiller à l'adéquation entre le prix de la prestation de formation réalisée et l'ingénierie ou l'innovation mobilisée par l'organisme formateur. Enfin, les OPCA sont enjoints à développer des axes d'intervention visant la professionnalisation des acteurs dans l'accès et l'usage du marché de la formation. Quelle offre de services les RRH et DRH peuvent-ils en attendre ? Même si ces nouvelles missions en matière de contrôle qualité de la formation ne seront mises en œuvre qu'en 2017, pour les DRH cette évolution réglementaire ouvre de vraies perspectives de services à attendre demain des OPCA, plus que jamais positionnés comme un pivot pour les différents acteurs du marché de la formation. L'élément premier d'offre de service va bien sûr porter sur la lisibilité de l'offre de formation, au travers du référencement qui va être opéré. Fort à parier, que les premiers référencements porteront sur les dispositifs liés au 1% formation, quoi qu'il en soit, ils permettront de livrer aux DRH une photographie objectivée des organismes intervenants sur les formations qualifiantes et certifiantes financées par chacun des OPCA. La deuxième composante d'offre services porte sur les garanties pédagogiques. Sans nuire à la liberté de choix du prestataire, l'entreprise peut désormais compter sur son OPCA pour assurer une mission de Garantie Qualité dans le cadre du projet formation de l'entreprise. Enfin, à l'appui de ces démarches qualité désormais dans leur périmètre d'action, les OPCA seront à même de simplifier les processus de gestion administrative avec les prestataires et l'entreprise, et d'optimiser les conditions d'organisation des formations. A ce titre, AGEFOS PME étudie actuellement la mise en place de « Contrats de confiance » avec les organismes de formation, mais propose également les outils permettant de programmer et suivre la tenue des sessions de formation d'une grande entreprise ou groupe économique d'ampleur nationale. Rubrique dirigée par Joël RUIZ, Directeur Général Groupe AGEFOS PME LA REVUE RH&M N°59 | OCTOBRE 2015 | P.61

Table des matières de la publication La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

Couverture
FORCES & IDÉES - PHILIPPE ZAWIEJA ENNUI AU TRAVAIL : LA FAUTE À L’ÉDUCATION ET AU RECRUTEMENT ?
CHRONIQUE ÉCONOMIQUE - MARC TOUATI KRACH, BOOM, HYSTÉRIE
ACTUALITÉ - PASCAL BELLO LA RESPONSABILITÉ SOCIALE ET CITOYENNE DE L’ENTREPRISE
SOMMAIRE
LE GRAND ENTRETIEN MYRIAM EL KHOMRI, MINISTRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI, DU DIALOGUE SOCIAL ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES DRH ONT UN RÔLE MAJEUR !
LE GRAND ENTRETIEN
JEAN-DENIS COMBREXELLE, PRÉSIDENT DE LA SECTION SOCIALE DU CONSEIL D’ÉTAT - DES PROPOSITIONS AUDACIEUSES ET OPÉRATIONNELLES, À METTRE EN OEUVRE « MAINTENANT » !
ELISABETH DUCOTTET, CO-PRÉSIDENTE DU METI, PRÉSIDENTDIRECTEUR- GÉNÉRAL DE THUASNE - LOI MACRON, RAPPORT COMBREXELLE, DIGITALISATION... LES PERSPECTIVES DU DRH DU FUTUR
TENDANCES RH
DÉCRYPTAGE, XAVIER COLLOT LES ENJEUX DES MESURES EPARGNE SALARIALE INTÉGRÉES À LA LOI MACRON, SIMPLIFICATION ET FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE DE LONG-TERME
DÉCRYPTAGE, ALAIN SAURET LOI MACRON : UN VOLET SOCIAL D’ASSOUPLISSEMENT BIENVENU DES RÈGLES EXISTANTES
TÉMOIGNAGE, ANNE DENUELLE QUAND UNE GÉNÉRATION POUSSE L’ENTREPRISE À ÉVOLUER
TÉMOIGNAGE, VALÉRIE BOSSARD LES RH MOTEURS DE L’INNOVATION EN ENTREPRISE ? ALORS SOYONS EXEMPLAIRES...
ÉTUDE, CYRILLE CHEVRILLON LE CAPITAL HUMAIN, L’ARME CLÉ DES ENTREPRISES FAMILIALES
ACTUALITÉ JURIDIQUE, HENRI GREGO QUEL POUVOIR DISCIPLINAIRE POUR L’EMPLOYEUR ?
TENDANCES MANAGEMENT
ÉTUDE, FRÉDÉRIC DABI LE CERCLE DE L’EXCELLENCE RH SE MOBILISE POUR CONNECTER L’ENTREPRISE ET LE POLITIQUE
TRIBUNE, ISABELLE LEFEVRE-BACHELLEREAU LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL, UN MODUS OPERANDI EFFICACE
ÉTUDE, PHILIPPE CORROT L’UBERISATION DE L’ÉCONOMIE : QUAND LES START-UP MÈNENT LA DANSEE
QUESTIONS À... GRÉGOIRE CABRI-WILTZER LE MANAGEMENT DE TRANSITION
TÉMOIGNAGE, PATRICK MARGRON POURQUOI LA TRANSFORMATION DIGITALE FAIT PEUR ?
TÉMOIGNAGE, SANDRINE BRANDT DIGITAL IN OR OUT ?
RH À L’INTERNATIONAL
EMMANUEL JAHAN ÉGALITÉ HOMME-FEMMES : LES TRAITÉS DE ROME (1957) ET D’AMSTERDAM (1997) VIOLÉS ? OU LORSQUE LES TRAITÉS NE SUFFISENT PAS À CHANGER UNE SOCIÉTÉ
ÉTUDE, JÉRÔME HERVÉ CRÉATION DE VALEUR BOURSIÈRE : LA FRANCE ET L’EUROPE DOIVENT REMONTER LA PENTE
MARC DELUZET L’ENJEU RH DES SOCLES DE PROTECTION SOCIALE
RH & RECHERCHES ACADÉMIQUES
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
JEAN-MARIE PERETTI LA FIDÉLISATION DES TALENTS
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
AGENDA
CONSEIL EN DROIT SOCIAL, NICOLAS MANCRET
LANGAGE AUX AGUETS, JEANNE BORDEAU
CHRONIQUES
DU LEADERSHIP, ERIC-JEAN GARCIA FORMATIONS AU LEADERSHIP : INDISPENSABLES PRÉLIMINAIRES
DU DIGITAL, DOMINIQUE TURCQ LE CAPITAL HUMAIN COMME PORTEFEUILLE INDIVIDUEL ET MESURABLE
DE L’INNOVATION RH, SYLVIE BRÉMOND-MOOKERJEE CULTURE INNOVATION : ENTRE « LEGACY » ET « DIGITAL » ! LE DRH GARANT DU PASSÉ ET DE L’AVENIR
DU FUTUR, FABIENNE GOUX-BAUDIMENT IL SERA UNE FOIS…L’EMAIL DETOX
DE LA COMPLIANCE, BLANDINE CORDIER-PALASSE COMPLIANCE ET GOUVERNANCE–LEADERSHIP INDIVIDUEL OU COLLECTIF ?
FOCUS - Le cahier des RH Managers
SOMMAIRE
INTERNATIONAL
PROTECTION SOCIALE
SIRH
ORGANISATION RH
INNOVATION
REGLEMENTATION RH
FORMATION
LIBRIS CLUB RH&M
LA SÉLECTION LIBRIS CLUB
LIBRIS CLUB RH&M, DANIEL MARTIN REPENSER LE MANAGEMENT, UNE URGENCE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
LU POUR VOUS, JEAN-MICHEL GARRIGUES LE SYNDROME FRANÇAIS – C’EST PAS MA FAUTE
REPORTAGE
12ÈME EDITION DE L’UNIVERSITÉ D’ETÉ
DOSSIER
LA CHRONIQUE D’EMMANUEL JOB
ART ET ENTREPRISE, J.-P. LORRIAUX
LE COUP DE GUEULE, HERVÉ SERIEYX

La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1910_75
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1907_74
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1904_73
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1901_72
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1810_71
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1807_70
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1804_69
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1801_68
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1710_67
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1707_66
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1704_65
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1701_64
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1610_63
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1607_62
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1604_61
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1601_60
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1510_59
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1507_58
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1504_57
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1501_56
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1410_55
http://www.nxtbookMEDIA.com