La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015 - (Page 49)

Actu RH Ambition « Le génie de l'ambition est porté vers les hauteurs célestes sur des ailes fragiles et par des vents inconstants. Souvent, lorsque la foule, qu'il a rendue maîtresse de bonheur, lui refuse son admiration ou lui inspire quelque crainte, un sombre nuage le voile au milieu de son brillant essor; souvent, nouvel Icare, il tombe de sa hauteur, et périt. » «L'ambitieux», Les Caractères, La Bruyère Du latin « ambire » Ambire veut dire: « tourner autour d'un objet ». Il renvoie aux intrigants. Ceux qui, en fait, tournent autour des assemblées du peuple pour obtenir des suffrages. Briguer les suffrages pour nourrir sa soif de pouvoir a conduit chez les Romains à la naissance du mot ambition. Dès l'origine, l'ambition n'est donc pas perçue comme une qualité. Olivier Vassal propose une autre interprétation, plus adaptée à l'entreprise. Dans Quand le don de soi 1 ne va plus de soi, ce spécialiste du management décrypte cet « ambire » à partir du mot « entourer ». L'ambition apparaît alors, comme ce qui entoure avec cohérence, une raison d'être et une vision. C'est une feuille de route, le chemin qui guide une équipe vers ses objectifs. Le philosophe Vincent Cespedes rappelle justement que l'ambition « explore toutes les limites bonnes ou mauvaises, elle sème un chaos toujours fertile, a contrario du logique, du bureaucratique et du planifié2 ».Voici donc un mot qui arrive à nous séduire, à nous fasciner et peut-être... À nous effrayer ! Ses sens sont riches ! Ambition apprivoisée Dans une vision très éloignée de celle qui anime le «Bel-Ami» de Maupassant, les entreprises utilisent et abusent du mot ambition. Il est synonyme de vision, d'objectif, de raison d'être, de projet. Ambition flirte avec stratégie. Dans le monde professionnel, on accompagne volontiers ambition d'un pronom possessif. On peut ainsi lire « notre ambition à l'international», « notre ambition pour les jeunes », « notre ambition être la meilleure entreprise de service »... L'Oréal donne même à l'ambition un objectif concret et chiffré en annonçant : « notre ambition pour les années à venir est de séduire à nouveau un milliard de consommateurs à travers le monde ». Maaf souligne que « ses collaborateurs partagent une ambition et une vision collectives. » L'ambition n'est donc plus cette pulsion irrationnelle qui pousserait au jusqu'au-boutisme. Elle devient une notion maîtrisée qui implique des ressources, des moyens et des actions. Elle doit être simple à comprendre, être partagée par les collaborateurs. Ambition et perspectives Dans notre paysage sémantique, l'ambition s'est installée. Elle est le plus souvent employée de façon raisonnée...voire déraisonnée. Qui se souvient encore qu'entre 1986 et 1987 Bernard Tapie animait, sur TF1 nouvellement privatisé, une émission baptisée « Ambitions » ? Il s'agissait d'aider des Français à monter leur entreprise. A cette époque, l'homme d'affaire cristallisait le rêve d'un capitalisme héroïque capable de sauver des compagnies en posture de faillite. Aujourd'hui, « ambition » s'invite dans la presse pour annoncer un programme et des perspectives. « C'est un mot qui paraît usé au moment où les collaborateurs rêvent d'authenticité et de lien durable avec une entreprise réellement humaine » remarque Edgard Added, président du Groupe RH&M. Quand Delphine Ernotte prend la tête de France Télévisions, les journalistes relaient cette entrée en fonction sous la mention : « les ambitions pour France Télévisions ». Lorsque Google se réorganise et devient Alphabet, on évoque « une holding qui accueille tous les projets fous du géant du web ». Dans un monde en perpétuel bouleversement technologique, « ambition » devient alors un mot cliché, un mot trompe l'œil pour dissimuler la puissance du pouvoir que veulent accaparer les géants du web ! 1. « Quand le don de soi ne va pas de soi », O.Vassal, Pearson 2011 2.« L'ambition épopée de soi », V.Cespedes, Flammarion, 2013 Jeanne BORDEAU Fondatrice de l'Institut de la qualité de l'expression @JeanneBordeau La mobilité des cadres français : mythe ou réalité ? Selon une enquête menée par le cabinet de recrutement Robert Walters, les cadres seraient plus mobiles qu'il n'y paraît. Mais les freins pour changer d'emploi sont nombreux. Un changement tous les 4 ans dans l'idéal Près de 70% des cadres estiment que la durée idéale pour rester dans un même emploi est de 3 à 5 ans, les 30% restants se partagent entre 1 à 3 ans et 5 et 10 ans. Le phénomène est similaire chez nos voisins européens, bien qu'ils soient plus nombreux - 30% pour l'Irlande - à penser que la durée idéale devrait se situer entre 5 et 10 ans. Ces chiffres prouvent une nouvelle fois que les cadres français sont mobiles. Dans l'absolu, en tout cas. Dans la réalité du terrain, c'est autre chose : selon l'APEC, sur une population de 4,3 millions de cadres, seulement 165 000 changent chaque année, ce qui revient à dire qu'en moyenne, en France, un cadre ne change d'entreprise que tous les 15 ans. Etre mobile, oui mais pour un meilleur job Outre saisir une formidable opportunité, le cadre français changera d'emploi pour des raisons bien identifiées. En tête, l'absence de perspectives d'évolution, évoquée à 43%, suivie de l'incompatibilité avec la culture d'entreprise (20%), les difficultés relationnelles avec le manager direct (17%) et une évolution salariale décevante (13%). Loin derrière, sont avancées des raisons personnelles (5%) et des difficultés avec les collègues (2%). L'ordre de ces réponses témoigne de l'idée que le cadre français est moins motivé par l'argent que par l'intérêt et la reconnaissance de son poste et, a fortiori, par son employabilité sur le marché. L'international, un eldorado relatif Quand on interroge ces mêmes cadres sur leur désir de mobilité internationale, les réponses vont dans ce sens. La plupart accepterait de partir à l'étranger pour une ouverture à l'international (36%), une plus grande richesse des missions (23%) et un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle (11,5%). Le salaire n'arrive qu'en quatrième position avec 11%. À noter cependant que 17% d'entre eux ne manifestent aucune envie de s'expatrier. Ce dernier chiffre met à mal la croyance selon laquelle le cadre français est persuadé que l'herbe est plus verte ailleurs. Pour nos voisins européens, la plus grande motivation pour partir à l'étranger est centrée sur la recherche d'un contenu de mission plus riche (35%). À propos de Robert Walters www.robertwalters.fr Référence mondiale du recrutement spécialisé, Robert Walters intervient sur le recrutement de cadres en top et middle management dans les domaines d'activité suivants : Finance, Juridique, Fiscal, Ressources Humaines, Marketing, Commercial, Ingénieurs, Logistique, Achats, IT, Assurance, Immobilier, Banque, Conseil et Santé. Le cabinet a également développé une activité de Management de Transition. http://www.robertwalters.fr

Table des matières de la publication La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

Couverture
FORCES & IDÉES - PHILIPPE ZAWIEJA ENNUI AU TRAVAIL : LA FAUTE À L’ÉDUCATION ET AU RECRUTEMENT ?
CHRONIQUE ÉCONOMIQUE - MARC TOUATI KRACH, BOOM, HYSTÉRIE
ACTUALITÉ - PASCAL BELLO LA RESPONSABILITÉ SOCIALE ET CITOYENNE DE L’ENTREPRISE
SOMMAIRE
LE GRAND ENTRETIEN MYRIAM EL KHOMRI, MINISTRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI, DU DIALOGUE SOCIAL ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES DRH ONT UN RÔLE MAJEUR !
LE GRAND ENTRETIEN
JEAN-DENIS COMBREXELLE, PRÉSIDENT DE LA SECTION SOCIALE DU CONSEIL D’ÉTAT - DES PROPOSITIONS AUDACIEUSES ET OPÉRATIONNELLES, À METTRE EN OEUVRE « MAINTENANT » !
ELISABETH DUCOTTET, CO-PRÉSIDENTE DU METI, PRÉSIDENTDIRECTEUR- GÉNÉRAL DE THUASNE - LOI MACRON, RAPPORT COMBREXELLE, DIGITALISATION... LES PERSPECTIVES DU DRH DU FUTUR
TENDANCES RH
DÉCRYPTAGE, XAVIER COLLOT LES ENJEUX DES MESURES EPARGNE SALARIALE INTÉGRÉES À LA LOI MACRON, SIMPLIFICATION ET FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE DE LONG-TERME
DÉCRYPTAGE, ALAIN SAURET LOI MACRON : UN VOLET SOCIAL D’ASSOUPLISSEMENT BIENVENU DES RÈGLES EXISTANTES
TÉMOIGNAGE, ANNE DENUELLE QUAND UNE GÉNÉRATION POUSSE L’ENTREPRISE À ÉVOLUER
TÉMOIGNAGE, VALÉRIE BOSSARD LES RH MOTEURS DE L’INNOVATION EN ENTREPRISE ? ALORS SOYONS EXEMPLAIRES...
ÉTUDE, CYRILLE CHEVRILLON LE CAPITAL HUMAIN, L’ARME CLÉ DES ENTREPRISES FAMILIALES
ACTUALITÉ JURIDIQUE, HENRI GREGO QUEL POUVOIR DISCIPLINAIRE POUR L’EMPLOYEUR ?
TENDANCES MANAGEMENT
ÉTUDE, FRÉDÉRIC DABI LE CERCLE DE L’EXCELLENCE RH SE MOBILISE POUR CONNECTER L’ENTREPRISE ET LE POLITIQUE
TRIBUNE, ISABELLE LEFEVRE-BACHELLEREAU LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL, UN MODUS OPERANDI EFFICACE
ÉTUDE, PHILIPPE CORROT L’UBERISATION DE L’ÉCONOMIE : QUAND LES START-UP MÈNENT LA DANSEE
QUESTIONS À... GRÉGOIRE CABRI-WILTZER LE MANAGEMENT DE TRANSITION
TÉMOIGNAGE, PATRICK MARGRON POURQUOI LA TRANSFORMATION DIGITALE FAIT PEUR ?
TÉMOIGNAGE, SANDRINE BRANDT DIGITAL IN OR OUT ?
RH À L’INTERNATIONAL
EMMANUEL JAHAN ÉGALITÉ HOMME-FEMMES : LES TRAITÉS DE ROME (1957) ET D’AMSTERDAM (1997) VIOLÉS ? OU LORSQUE LES TRAITÉS NE SUFFISENT PAS À CHANGER UNE SOCIÉTÉ
ÉTUDE, JÉRÔME HERVÉ CRÉATION DE VALEUR BOURSIÈRE : LA FRANCE ET L’EUROPE DOIVENT REMONTER LA PENTE
MARC DELUZET L’ENJEU RH DES SOCLES DE PROTECTION SOCIALE
RH & RECHERCHES ACADÉMIQUES
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
JEAN-MARIE PERETTI LA FIDÉLISATION DES TALENTS
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
AGENDA
CONSEIL EN DROIT SOCIAL, NICOLAS MANCRET
LANGAGE AUX AGUETS, JEANNE BORDEAU
CHRONIQUES
DU LEADERSHIP, ERIC-JEAN GARCIA FORMATIONS AU LEADERSHIP : INDISPENSABLES PRÉLIMINAIRES
DU DIGITAL, DOMINIQUE TURCQ LE CAPITAL HUMAIN COMME PORTEFEUILLE INDIVIDUEL ET MESURABLE
DE L’INNOVATION RH, SYLVIE BRÉMOND-MOOKERJEE CULTURE INNOVATION : ENTRE « LEGACY » ET « DIGITAL » ! LE DRH GARANT DU PASSÉ ET DE L’AVENIR
DU FUTUR, FABIENNE GOUX-BAUDIMENT IL SERA UNE FOIS…L’EMAIL DETOX
DE LA COMPLIANCE, BLANDINE CORDIER-PALASSE COMPLIANCE ET GOUVERNANCE–LEADERSHIP INDIVIDUEL OU COLLECTIF ?
FOCUS - Le cahier des RH Managers
SOMMAIRE
INTERNATIONAL
PROTECTION SOCIALE
SIRH
ORGANISATION RH
INNOVATION
REGLEMENTATION RH
FORMATION
LIBRIS CLUB RH&M
LA SÉLECTION LIBRIS CLUB
LIBRIS CLUB RH&M, DANIEL MARTIN REPENSER LE MANAGEMENT, UNE URGENCE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
LU POUR VOUS, JEAN-MICHEL GARRIGUES LE SYNDROME FRANÇAIS – C’EST PAS MA FAUTE
REPORTAGE
12ÈME EDITION DE L’UNIVERSITÉ D’ETÉ
DOSSIER
LA CHRONIQUE D’EMMANUEL JOB
ART ET ENTREPRISE, J.-P. LORRIAUX
LE COUP DE GUEULE, HERVÉ SERIEYX

La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1910_75
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1907_74
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1904_73
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1901_72
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1810_71
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1807_70
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1804_69
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1801_68
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1710_67
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1707_66
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1704_65
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1701_64
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1610_63
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1607_62
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1604_61
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1601_60
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1510_59
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1507_58
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1504_57
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1501_56
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1410_55
http://www.nxtbookMEDIA.com