La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015 - (Page 38)

RH À L'INTERNATIONAL Jérôme HERVÉ Directeur Associé Senior, Boston Consulting Group Création de valeur boursière : la France et l'Europe doivent remonter la pente Pour la 17ème année consécutive, le Boston Consulting Group dresse le classement des entreprises championnes de la création de valeur. Cet indice est particulièrement pertinent pour mesurer la bonne santé des groupes et leur capacité à investir et à innover. L'étude se fonde sur la moyenne du TSR1, c'est-à-dire sur le retour pour l'actionnaire, un indice qui inclut à la fois la performance boursière et les dividendes versés aux actionnaires. Le TSR est calculé sur une période longue de 5 ans (de 2010 à 2014 pour cette édition), ce qui donne une vision réaliste de la création de valeur en y ôtant les effets conjoncturels. Si en 2010, un actionnaire avait investi dans l'entreprise américaine Pharmacyclics, leader de notre classement mondial de la création de valeur2, il aurait remporté 40 fois sa mise en 2014, soit cinq ans plus tard ! Et Pharmacyclics ne fait pas exception. Les entreprises américaines sont les championnes toutes catégories de la création de valeur. Une entreprise comme Apple génère suffisamment de valeur pour s'acheter en une seule année l'équivalent d'un groupe comme Total ou Sanofi ! Presque aucun secteur n'échappe au leadership américain. Ils sont majoritaires dans les Top 10 des grandes multinationales (capitalisation supérieure à 50 milliards de dollars), de l'aéronautique et de la défense, des denrées périssables, de la mode et du luxe, de la machinerie, du pétrole, des centrales d'énergie, du commerce de détail et des transports et logistique. L'écart se creuse entre l'Europe et P.38 | OCTOBRE 2015 | LA REVUE RH&M N°59 les États-Unis À côté des performances boursières américaines, les Européens, et les Français en particulier, font pâle figure : si vous aviez investi dans l'une des entreprises du CAC 40 en 2010, vous auriez gagné 1,3 fois la mise cinq ans plus tard. Sur la même période, vous auriez doublé votre investissement avec un groupe du Dow Jones ! La France ne présente plus que quatre entreprises parmi les 270 meilleures créatrices de valeur du classement général tous secteurs confondus : Plastic Omnium pour les composants automobiles, Zodiac Aerospace et Safran pour l'aéro-défense, Imerys pour les mines. L'Allemagne, supposément meilleure compétitrice en Europe, n'a que six entreprises en lice, l'Italie, deux. Hors zone euro, le RoyaumeUni fait un peu mieux avec 14 entreprises en course. Mais cela reste une proportion faible comparée aux 93 entreprises américaines qui pointent au classement ! Parmi les dix plus gros créateurs de valeur boursière tous secteurs confondus3, la seule Européenne qui rivalise avec les géants mondiaux est Jazz Pharmaceuticals (siège social en Irlande, cotée au Nasdaq). C'est un recul par rapport à l'an dernier4 où trois entreprises européennes figuraient dans le Top 10 : Jazz Pharmaceuticals (Irlande), Hexpol (Suède) et Plastic Omnium (France). Que ce soit dans des secteurs traditionnels comme la chimie ou des secteurs de pointe comme la bio-pharmacie, les sociétés européennes sont globalement moins attractives et présentent moins d'opportunités d'investissements rentables. Un écart qui ne date pas d'hier, mais se creuse dans l'étude de cette année. Un TSR dépendant de la croissance économique, mais pas seulement Dans tous les secteurs et pour la plupart des entreprises, de beaux résultats en matière de TSR s'expliquent assez logiquement par une croissance importante du chiffre d'affaires. Viennent ensuite le profit et la mécanique de distribution de dividendes aux actionnaires. Dernier paramètre à considérer : le «multiple», c'està-dire la confiance que les actionnaires ont dans le futur de l'entreprise, sa solidité et la qualité de son management. L'ensemble de ces critères est évidemment conditionné par le climat macroéconomique défavorable à l'échelle européenne. Ce contexte de crise profonde et persistante de la zone euro depuis 2009-2010 n'a pas joué en faveur des entreprises du Vieux continent. À l'inverse, si les ÉtatsUnis «surperforment», c'est en premier lieu parce qu'ils sont sortis de la crise bien avant la zone euro, dès 2009. Le pays a su créer un environnement économique propice au business, grâce à une stabilité juridique, fiscale et monétaire. Mais le vent favorable et le contexte économico-politique des États-Unis n'expliquent pas à eux seuls la vigueur de la création de valeur américaine. Ils se doublent d'une véritable volonté de se saisir des opportu-

Table des matières de la publication La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

Couverture
FORCES & IDÉES - PHILIPPE ZAWIEJA ENNUI AU TRAVAIL : LA FAUTE À L’ÉDUCATION ET AU RECRUTEMENT ?
CHRONIQUE ÉCONOMIQUE - MARC TOUATI KRACH, BOOM, HYSTÉRIE
ACTUALITÉ - PASCAL BELLO LA RESPONSABILITÉ SOCIALE ET CITOYENNE DE L’ENTREPRISE
SOMMAIRE
LE GRAND ENTRETIEN MYRIAM EL KHOMRI, MINISTRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI, DU DIALOGUE SOCIAL ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES DRH ONT UN RÔLE MAJEUR !
LE GRAND ENTRETIEN
JEAN-DENIS COMBREXELLE, PRÉSIDENT DE LA SECTION SOCIALE DU CONSEIL D’ÉTAT - DES PROPOSITIONS AUDACIEUSES ET OPÉRATIONNELLES, À METTRE EN OEUVRE « MAINTENANT » !
ELISABETH DUCOTTET, CO-PRÉSIDENTE DU METI, PRÉSIDENTDIRECTEUR- GÉNÉRAL DE THUASNE - LOI MACRON, RAPPORT COMBREXELLE, DIGITALISATION... LES PERSPECTIVES DU DRH DU FUTUR
TENDANCES RH
DÉCRYPTAGE, XAVIER COLLOT LES ENJEUX DES MESURES EPARGNE SALARIALE INTÉGRÉES À LA LOI MACRON, SIMPLIFICATION ET FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE DE LONG-TERME
DÉCRYPTAGE, ALAIN SAURET LOI MACRON : UN VOLET SOCIAL D’ASSOUPLISSEMENT BIENVENU DES RÈGLES EXISTANTES
TÉMOIGNAGE, ANNE DENUELLE QUAND UNE GÉNÉRATION POUSSE L’ENTREPRISE À ÉVOLUER
TÉMOIGNAGE, VALÉRIE BOSSARD LES RH MOTEURS DE L’INNOVATION EN ENTREPRISE ? ALORS SOYONS EXEMPLAIRES...
ÉTUDE, CYRILLE CHEVRILLON LE CAPITAL HUMAIN, L’ARME CLÉ DES ENTREPRISES FAMILIALES
ACTUALITÉ JURIDIQUE, HENRI GREGO QUEL POUVOIR DISCIPLINAIRE POUR L’EMPLOYEUR ?
TENDANCES MANAGEMENT
ÉTUDE, FRÉDÉRIC DABI LE CERCLE DE L’EXCELLENCE RH SE MOBILISE POUR CONNECTER L’ENTREPRISE ET LE POLITIQUE
TRIBUNE, ISABELLE LEFEVRE-BACHELLEREAU LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL, UN MODUS OPERANDI EFFICACE
ÉTUDE, PHILIPPE CORROT L’UBERISATION DE L’ÉCONOMIE : QUAND LES START-UP MÈNENT LA DANSEE
QUESTIONS À... GRÉGOIRE CABRI-WILTZER LE MANAGEMENT DE TRANSITION
TÉMOIGNAGE, PATRICK MARGRON POURQUOI LA TRANSFORMATION DIGITALE FAIT PEUR ?
TÉMOIGNAGE, SANDRINE BRANDT DIGITAL IN OR OUT ?
RH À L’INTERNATIONAL
EMMANUEL JAHAN ÉGALITÉ HOMME-FEMMES : LES TRAITÉS DE ROME (1957) ET D’AMSTERDAM (1997) VIOLÉS ? OU LORSQUE LES TRAITÉS NE SUFFISENT PAS À CHANGER UNE SOCIÉTÉ
ÉTUDE, JÉRÔME HERVÉ CRÉATION DE VALEUR BOURSIÈRE : LA FRANCE ET L’EUROPE DOIVENT REMONTER LA PENTE
MARC DELUZET L’ENJEU RH DES SOCLES DE PROTECTION SOCIALE
RH & RECHERCHES ACADÉMIQUES
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
JEAN-MARIE PERETTI LA FIDÉLISATION DES TALENTS
SANDRINE DARAUT VERS UN SYSTÈME D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION « CRÉATIVITÉ » COMME SUPPORT ET OBJET D’APPRENTISSAGE RH
AGENDA
CONSEIL EN DROIT SOCIAL, NICOLAS MANCRET
LANGAGE AUX AGUETS, JEANNE BORDEAU
CHRONIQUES
DU LEADERSHIP, ERIC-JEAN GARCIA FORMATIONS AU LEADERSHIP : INDISPENSABLES PRÉLIMINAIRES
DU DIGITAL, DOMINIQUE TURCQ LE CAPITAL HUMAIN COMME PORTEFEUILLE INDIVIDUEL ET MESURABLE
DE L’INNOVATION RH, SYLVIE BRÉMOND-MOOKERJEE CULTURE INNOVATION : ENTRE « LEGACY » ET « DIGITAL » ! LE DRH GARANT DU PASSÉ ET DE L’AVENIR
DU FUTUR, FABIENNE GOUX-BAUDIMENT IL SERA UNE FOIS…L’EMAIL DETOX
DE LA COMPLIANCE, BLANDINE CORDIER-PALASSE COMPLIANCE ET GOUVERNANCE–LEADERSHIP INDIVIDUEL OU COLLECTIF ?
FOCUS - Le cahier des RH Managers
SOMMAIRE
INTERNATIONAL
PROTECTION SOCIALE
SIRH
ORGANISATION RH
INNOVATION
REGLEMENTATION RH
FORMATION
LIBRIS CLUB RH&M
LA SÉLECTION LIBRIS CLUB
LIBRIS CLUB RH&M, DANIEL MARTIN REPENSER LE MANAGEMENT, UNE URGENCE À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE
LU POUR VOUS, JEAN-MICHEL GARRIGUES LE SYNDROME FRANÇAIS – C’EST PAS MA FAUTE
REPORTAGE
12ÈME EDITION DE L’UNIVERSITÉ D’ETÉ
DOSSIER
LA CHRONIQUE D’EMMANUEL JOB
ART ET ENTREPRISE, J.-P. LORRIAUX
LE COUP DE GUEULE, HERVÉ SERIEYX

La revue RH&M - N°59 - Octobre 2015

https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1910_75
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1907_74
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1904_73
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1901_72
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1810_71
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1807_70
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1804_69
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1801_68
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1710_67
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1707_66
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1704_65
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1701_64
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1610_63
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1607_62
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1604_61
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1601_60
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1510_59
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1507_58
https://www.nxtbook.fr/newpress/RHM/La_revue_RHM-1504_57
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1501_56
http://www.nxtbook.com/newpress/RHM/La_revue_RHM-1410_55
http://www.nxtbookMEDIA.com