Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 32

TECH
vainqueurs, devenue le modèle économique et social imposé par la Tech, et de la
conséquence que Tocqueville avait pressentie de l'évolution individualiste de la
démocratie, à savoir " la concurrence de tous contre tous " . Ces deux mouvements,
indépendants dans leurs origines, sont terriblement complémentaires dans leurs
effets. Dans un tel monde, chacun est responsable de lui-même et les effets de
l'échec sont radicaux, car il n'y a plus de place pour les résultats moyens. Dès
lors, le maître mot est l'efficacité - pour chacun et pour la collectivité. De celleci,
il est avant tout attendu qu'elle donne à tous les meilleures chances de faire
partie des vainqueurs et nul ne croit plus qu'elle lui évitera les conséquences
d'échouer. C'est le fondement de mouvements comme celui des Gilets jaunes et
de ses équivalents aux États-Unis, en Espagne ou ailleurs. Leurs militants ne sont
pas les laissés-pour-compte de la société, mais des membres de la classe
moyenne qui mesurent le risque de glisser du mauvais côté de l'histoire et leurs
enfants aussi. En France, les classes moyennes sont les plus lucides et les plus
exigeantes sur leurs attentes envers l'école.
Dans le monde entier, - quels que soient le régime et le niveau de dévelop -
pement - les citoyens accordent la priorité à l'efficacité de l'État sur la
démocratie. Une étude sur plus de cent pays montre que si l'efficacité n'est pas
au rendez-vous, la démocratie est plutôt vue comme un obstacle par les citoyens.
L'Asie du Sud et de l'Est - qui regroupe l'essentiel de la classe moyenne jeune
et en croissance dans le monde - est gouvernée presque partout par des régimes
qui disent vouloir fonder leur légitimité sur leurs résultats. Et cela n'est pas
particulier à ces pays en devenir. Dans les nôtres aussi, les jeunes générations
sont les plus convaincues de cette priorité donnée à l'efficacité. Si 75 % des
sexagénaires pensent indispensables de vivre en démocratie, ce n'est le cas que
de 30 % des millennials dans tous les pays de l'OCDE1
. En Europe comme aux
États-Unis, ils sont une large majorité à considérer que, en cas d'inefficacité
manifeste, un gouvernement démocratiquement élu peut être remplacé par des
dirigeants qui ne le sont pas.
Cette tectonique engendrée par la Tech est la trame unique de ces quarante
dernières années. À partir de l'émergence d'outils nouveaux, elle a complètement
transformé l'économie des entreprises, puis des salariés, des territoires et des
États, pour rencontrer finalement l'évolution de la démocratie prévue par
Tocqueville. Celle-ci est tout à fait indépendante de la Tech, mais cette dernière
s'est inscrite dedans comme un virus et l'a transformée. C'est elle qui a fait de
l'efficacité LA priorité politique qui précède l'intérêt pour la forme démocratique
ou non des gouvernements. En symbiose avec l'évolution " à la Tocqueville " de la
démocratie, la Tech renforce l'individualisme et réduit l'intérêt pour le collectif.
Les deux sont entrées en résonance, se sont cumulées et sont en train de faire
disparaître la démocratie sociale née de la Révolution Industrielle du XIXe
qui ne correspond plus aux attentes du XXIe
siècle
.
La victoire de Tocqueville
En se combinant avec l'évolution spontanée de nos démocraties, la Tech est en
train d'y mettre fin. Le monde entre dans une forme politique qui peut se qualifier
de " despotisme démocratique " . De l'un, il retient l'efficacité d'un pouvoir simplifié
et, de l'autre, le souci de donner à chacun le sentiment d'être compris. Il y a un
souci permanent d'afficher le respect pour le peuple souverain et ses attentes.
Cette souveraineté est virtuelle, mais l'opinion compte et elle est utilisée. Elle
ne constitue pas une source de légitimité politique, mais un thermomètre jamais
perdu de vue. Rodrigo Duterte, Vladimir Poutine, Viktor Orban ou Narendra Modi
sont de vrais hommes politiques dont la popularité est réelle. Ils connaissent
finement leur pays et les rapports de force qu'ils peuvent bâtir. Par tous les
moyens, certes, mais ce ne sont pas des dictateurs à l'ancienne. Le despotisme
démocratique est une organisation politique fondée sur la recherche de la plus
grande efficacité pour répondre aux attentes des citoyens - et pour les façonner.
Il n'est pas ennemi des libertés, mais la liberté civique est l'une d'entre elles, ni
plus ni moins.
La grande découverte politique de la Révolution Industrielle fut que la liberté est
source de puissance. Celle de la Révolution Numérique est que la limitation des
libertés est source d'efficacité, nouvelle condition de la puissance économique,
mais aussi politique. La crise sanitaire en cours l'illustre à merveille dans tous
les pays démocratiques. Le débat est celui de la recherche d'efficacité grâce à la
32
Tech et des limites qui peuvent y être mises au nom des libertés. La page est
tournée des grands débats politiques des XIXe
et XXe siècles. Il s'agit désormais
de passer les tests d'efficacité qu'imposent des citoyens exigeants. Ce modèle
politique gouverne 80 % de la classe moyenne mondiale en devenir, qui a les
mêmes repères que la nôtre : elle voit ce qu'elle a gagné et qu'elle redoute de
perdre, et elle sait ce qu'elle attend. Pour elle, l'efficacité de l'État est le maître
mot pour que l'économie de la Tech devienne un moteur et pas un cercueil.
L'émergence du despotisme démocratique se mesure. Depuis 2006, The Economist
classe les États du monde en trois groupes : les régimes démocratiques, autori -
taires et intermédiaires. Ces derniers se partagent entre des " démocraties
imparfaites " et des " régimes hybrides " ; dans les deux cas il s'agit d'un mélange
de démocratie et d'autorité, dont les proportions définissent la catégorie. Ces
deux groupes sont une bonne approximation du despotisme démocratique car ils
représentent une forme intermédiaire des régimes " purs " : démocratie dégradée
pour l'un, autoritarisme tempéré pour l'autre. En 2017, les " démocraties
imparfaites " représentent 75 % des démocraties et les " régimes hybrides " 45 %
des autoritaires ; dans les deux cas c'est dix points de plus qu'en 2006.
La sociologie politique de la Révolution Numérique n'a plus rien à voir avec celle
de la Révolution Industrielle. Alors, l'émergence de la classe moyenne portée par
le progrès technique engendrait la démocratie parlementaire et la solidarité
sociale, la " désindividualisation du monde " . Aujourd'hui, cette même émergence
privilégie toute forme efficace de gouvernement capable de rassurer et de soutenir
dans un monde réindividalisé et concurrentiel. Le partage du monde n'est plus
entre États plus ou moins libres, mais entre États plus ou moins efficaces. La
plupart des milliers de citoyens d'Amérique centrale qui risquent leur vie pour
aller aux États-Unis ne fuient plus des régimes tyranniques et violents, mais des
démocraties inefficaces qui mettent leur population hors-jeu. Sans efficacité il
n'y a pas de développement et sans développement pas d'ordre durable.
La démocratie sociale : une nostalgie ou un rêve ?
L'organisation des démocraties avancées, les valeurs qu'elles portent ont été le
rêve de millions de personnes pendant plus de deux siècles. Ce n'est qu'au terme
de multiples révolutions et combats que ces rêves se sont matérialisés. De bout
en bout, ce long chemin est étroitement associé au progrès technique qui a fait
muter les sociétés matériellement et qui a accéléré les changements sociaux et
politiques.
Notre situation avec la Tech n'est pas différente, de ce point de vue. Elle est une
force autonome, mais qui interagit puissamment avec l'évolution propre des
sociétés. En revanche, elle n'est pas la poursuite de la Révolution Industrielle.
Ne pas le comprendre est au cœur de nos difficultés actuelles car, de ce fait, les
conséquences politiques de sa nature originale nous échappent. Ce n'est pas très
surprenant car la Tech a longtemps cheminé et transformé le monde à bas bruit
: les tremblements de terre sont la fin du processus tectonique.
Cependant, ce n'est qu'en ayant l'histoire en tête, ses erreurs, et surtout le sens
qui guidait nos efforts que nous saurons réinventer une vie politique avec la Tech.
Le débat qui a eu lieu en 2019 entre les côtes Ouest et Est des États-Unis en est
une illustration. Ce fut, au fond, la réinvention de la querelle des Anciens et des
Modernes, dont Marc Fumaroli a si bien expliqué que la vraie modernité n'était
pas du côté de ceux qui s'en faisaient titre.
En 2018, plusieurs grands dirigeants de la Tech, côte Ouest, ont expliqué que les
entreprises devaient assurer une responsabilité sociale et multiplié les
propositions pour financer le logement à San Francisco, créer un revenu universel,
etc. C'était une approche d'efficacité au premier degré, très similaire à celle de
leurs homologues européens dans les années 1850. C'était une logique de charité,
c'est-à-dire tout sauf une pensée politique. En 2019, leurs collègues des " vieilles "
industries, sur la côte Est, faisaient le même constat de responsabilité sociale.
Mais leur longue histoire a inscrit dans la mémoire de leurs gènes managériaux
une forme de vigilance politique. Ils n'ont pas proposé un catalogue de mesures
sociales, mais une réflexion sur ce qu'était l'objet même d'une entreprise, sa
raison sociale au plein sens du mot, dans une démarche proche du travail mené
en France à ce sujet. Ils ont enterré Milton Friedman qui, dans un célèbre article
du New York Times de 1970, expliquait que " la responsabilité sociale des entreprises
ENSAE Alumni Annuaire 2022

Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP)

Table des matières de la publication Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP)

Sommaire
• Édito de la Directrice Générale du GENES
• Édito du Directeur de l’ENSAE
• Édito de la Présidente d’ENSAE Alumni
• Édito du Directeur Général de l’INSEE
• Notre sélection
- Climat – Environnement
- Énergie
- Social – Santé
- Tech
- Économie - Finance
• Annuaire des anciens élèves
- Liste alphabétique
- Liste par promotion
- Liste géographique
- Liste par entreprise
- Liste des organismes internationaux
- Liste alphabétique des annonceurs
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - Couv4
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - Couv1
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - Couv2
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 1
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 2
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - Sommaire
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 4
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - • Édito de la Directrice Générale du GENES
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 6
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - • Édito du Directeur de l’ENSAE
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 8
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - • Édito de la Présidente d’ENSAE Alumni
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 10
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - • Édito du Directeur Général de l’INSEE
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - • Notre sélection
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 13
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 14
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Climat – Environnement
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 16
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 17
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 18
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 19
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Énergie
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 21
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 22
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 23
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 24
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 25
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 26
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Social – Santé
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 28
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Tech
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 30
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 31
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 32
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 33
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Économie - Finance
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 35
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 36
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 37
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 38
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 39
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - 40
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - E1
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - E2
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Liste alphabétique
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - Pub1
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Liste par promotion
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Liste géographique
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Liste par entreprise
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Liste des organismes internationaux
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - - Liste alphabétique des annonceurs
Annuaire 2022 des Diplômé(e)s ENSAE Paris (IPP) - Couv3
https://www.nxtbookmedia.com