Dans cette parution

Aller directement à la page

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56

CULTURES / CULTURES URBAINES

Un site qui sape tout, sauf le moral

Il danse, rappe, écrit, et suit au plus près de la couture les cultures vestimentaires urbaines, qu’il chronique sur son site internet. Ill Yo’ est un artiste hip-hop intégral et, pourtant, l’expression des lascars n’a jamais semblé aussi ouverte sur le monde qu’avec lui.

Hormis son bonnet noir, le reste de sa tunique est unique : un pantalon en toile de type sarouel, floqué de motifs tribaux ; une chemise de baseball vintage ; une veste en jean lessivée avec sur le dos, un transfert évoquant des danseurs de breakdance, et des tags nous rappelant Keith Haring. Les fringues, Ill Yo’ en est dingue, au point d’aller régulièrement craquer du dollar du côté de la Grosse Pomme. La Nike Air Jordan 1, les Adidas Superstar de Run DMC, les Reebock Kamikaze 2 de son idole le basketteur Shawn Kemp, les Asics Crocodile… Le chasseur rennais a trouvé beaucoup de chaussures mythiques à son pied, mais la collectionnite aiguë n’est pas pour lui. Ill Yo’ achète pour porter, et surtout pour partager son plaisir sur son site : gorillasriot.

Sapeur plombier

Pour le jeune homme de 29 ans, tout a commencé avec une cassette, au début des années 1990 : « Obsolète est l’un des meilleurs albums de rap français. » MC Solaar sera donc son rayon de soleil. « J’ai ensuite arrêté mes études de cinéma à Rennes 2 pour me consacrer à la danse. » Ill Yo’ sera donc un B-Boy, c’est-à -dire un break dancer, mais pas que... Le public des dernières TransMusicales a forcément retenu le nom du Zooo, son nouveau groupe. « Nous sommes passés après Too Many Zooz, le gros buzz du festival. » Too Many Zooz, certainement, mais Trop de Zooo, sûrement pas ! Avec Da Titcha aux avant-postes, le crew pose un rap à quatre voix, avec la championne du shampooing Nabila en sponsor de luxe. « Un CD 3 titres est paru, et nous venons officiellement de signer avec le tourneur du Wu Tang Clan et de De la Soul. Avec Assassin, nous sommes le seul groupe français figurant sur son catalogue », sourit-il un brin matois. Pour info, ceci n’est pas un fake.

Urbain jamais trop humain ? Ill Yo’ a trouvé dans son style de « baroudeur urbain » une occasion en or d’aller vers les autres. « Le hip-hop ne peut se permettre de rester l’apanage d’une élite undergound », plaidet- il. Chez lui, les lignes de vêtements suivent les lignes mélodiques d’un hip-hop dansant et heureux de vivre. Sur son site, le sapeur plombier vous file plein de bons tuyaux. « On y trouve des bons plans, des bonnes adresses… Les fringues, ça raconte des histoires. » « Je veux surtout pas te saper ton moral », dit la chanson de NTM. Ill Yo’ a le moral pour se saper, et c’est très bon signe.

> J.B. G.

www
Retrouvez Le Zooo en concert dans le cadre de la soirée Get Up Just Move, en prélude aux Urbaines :
vendredi 6 février,
L'Antipode MJC.
Le Zooo : facebook.com/lezooogroupe ; Mode : gorillasriot.fr



44 Rennes Métropole Magazine / N° 21 / février - mars 2015