Dans cette parution

Aller directement à la page

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56

Tous producteurs culturels !

mécénat Avec « La Dynamo culturelle », les métropolitains peuvent recommander et financer des projets culturels. C’est proarti.fr, plate-forme de financement participatif, qui collectera durant trois mois les fonds de ces producteurs directement concernés ! Pour les artistes, c’est une autre façon de rencontrer le public. Avec cette initiative, Rennes Métropole souhaite voir émerger de nouvelles idées. Elle labellisera certains projets en fonction de leur succès sur proarti.fr : projet le plus soutenu, le plus recommandé, le plus vite financé par les internautes. Rennes Métropole accordera une dotation aux plus populaires d’entre eux.

Du 2 mars au 31 mai 2015, sur proarti.fr

très proche d'un autre, accessible aux personnes à mobilité réduite. Handistar est également un service de substitution efficace. « Rennes Métropole s'est engagée dans l'accessibilité du réseau Star dans l'objectif de la loi initiale, plus volontaire que les autres textes. Le nombre total de quais accessibles aux personnes à mobilité réduite est de 1 207. Soit, 444 de plus que l'obligation légale », affiche Éric Diserbeau. Quant au matériel roulant, « tous les bus des lignes régulières sont totalement accessibles, avec deux places PMR et rampe d’accès ».

> Monique Guéguen

(1) Quais pouvant être mis en accessibilité selon les critères de la nouvelle réglementation.

(2) Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

(3) Service d’aide à l’exploitation et à l’information des voyageurs.

EN BREF

ÉGALITÉ FEMMES HOMMES

La Ville de Rennes et Rennes Métropole ont reçu le label Égalité professionnelle. Une certification Afnor en reconnaissance des actions menées depuis 25 ans en faveur de la mixité dans les métiers, de la promotion des femmes à des responsabilités ou d’une meilleure articulation entre vie professionnelle et privée.

LE MAGAZINE A LA PAROLE !

Chaque parution de Rennes Métropole Magazine dispose d’une version sonore pour les personnes déficientes visuelles. À partir de ce numéro, la voix synthétique disparaît au profit de voix humaines, celles des bénévoles de l’Association Valentin-Haüy qui lisent le magazine, y mettent le ton et traduisent les images. À télécharger sur metropole.rennes.fr/actualites/nos-magazines

Le recyclage des pneus en campagne

valorisation 1 000 tonnes de pneus usagés ont été recyclés en 2014 par les agriculteurs avec l’aide de Rennes Métropole et de la chambre d’agriculture.

Ce sont les pneus qui lestent les bâches d’ensilage que l’on aperçoit dans les champs. Les agriculteurs les utilisent toujours ou les stockent dans un coin au profit de moyens plus modernes. Avec le temps, les pneus se dégradent et peuvent se mêler au fourrage alors que leurs composants sont dangereux pour les bêtes. « Les pneus se recyclent très bien aujourd’hui », explique Olivier Dehaese, élu de Rennes Métropole en charge de l’énergie et des déchets. « Broyés, ils peuvent servir de souscouche pour les chaussées et les bassins de rétention d’eau. »

Collecte groupée

Le coût négocié du recyclage, 160 €, peut freiner les agriculteurs. C’est pourquoi Rennes Métropole et la chamber d’agriculture d’Ille-et-Vilaine ont décidé de soutenir les efforts des exploitants pour protéger l’environnement. Elles ont mené ensemble une opération d’incitation. « Cette action est emblématique de la démarche vertueuse menée par toute une profession pour sortir d’un système engendré par l’histoire », constate André Chouan, conseiller communautaire, délégué du foncier et de l’agriculture. Rennes Métropole rembourse 31 € à l’agriculteur par tonne collectée. Soit un investissement total de 36 000 € sur le territoire.

Après deux mois de recensement des exploitations volontaires et la sélection de cinq sites adaptés pour recevoir les pneus, il n’a fallu que deux jours pour collecter plus de 1 000 tonnes de pneus usagés. > Françoise Le Nigen



N° 21 / février - mars 2015 / Rennes Métropole Magazine 37