Dans cette parution

Aller directement à la page

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56

Femme de cœur… et d’entreprise

Installée sur le campus de Ker Lann, à Bruz, Triskem International produit des résines destinées aux contrôles de la radioactivité. Sa dirigeante, Michaela Langer- Menke, a été distinguée au niveau régional par les trophées « Femmes de l’économie ».

Je rêvais d’avoir mon laboratoire ! », sourit Michaela Langer-Menke, qui a pris depuis huit ans les rênes de la société avec Cécile Vignaud, directrice administrative et financière. « C’est mieux d’être deux », lance la chimiste, née en Allemagne et titulaire d’un doctorat en radiochimie. Positionnée sur un marché spécialisé et tourné vers l’international – « 74 % de notre chiffre d’affaires est lié à l’export » –, Triskem est spécialisée dans la fabrication de résines qui permettent de surveiller la radioactivité dans l’environnement et chez l’homme, par exemple dans les activités nucléaires. Elle réalise 2 M€ de chiffre d’affaires et compte dix salariés dont sept femmes. Avec à sa tête une femme qui martèle « J’aime la liberté » et entend permettre à chacun d’avoir une bonne qualité de vie « qui donne aussi une bonne qualité de travail ». Chaque semaine, une réunion rassemble tous les salariés de Triskem. « Quel que soit son poste, chacun doit pouvoir s’exprimer, faire part de ses idées. C’est important que toute l’équipe adhère à ces valeurs. »

Des valeurs humaines

L’équipe, un mot qui sonne juste chez Triskem. « Mon trophée, je le dois à toute l’équipe », souligne Michaela Langer- Menke. « Ici (à Ker Lann, ndlr), c’est seulement le siège social, expliquet- elle. La production se fait dans un laboratoire loué à l’École nationale supérieure de chimie de Rennes, la recherche dans différentes universités étrangères et le contrôle qualité à Budapest.” En 2015, Triskem intégrera ses nouveaux locaux, Zac de l’Éperon à Bruz, où elle réunira toutes les activités de la société. Avec à la clé, l’embauche de sept personnes.

> Monique Guéguen

www.triskem-international.com

33 tours : le retour

À Orgères, l’entreprise M Com’ Musique relance le disque vinyle. Osé ? Non, le pour et le contre ont bien été pesés. Et les amateurs lui décernent un disque d’or.

« Le marché du disque en France, c’est en substance 30 % pour le numérique, et 70 % pour le reste, dont 5 % pour le vinyle », avancent Antoine Ollivier et Mickael Collet. Les mange-disques en croquent donc à nouveau pour la galette de plastique.

In vinyle veritas

« Derrière ce come-back, on peut distinguer plusieurs raisons : un effet de mode vintage ; une recherche de qualité sonore ; les pratiques de petits groupes sociaux, comme les amateurs de rock garage, de techno et de hip-hop, et qui, au final, forment un grand ensemble. » À Orgères, M Com’Musique assurera la phase de pressage des disques et les candidates se pressent déjà au portillon : « Notre carnet de commandes est bien rempli », reconnaissent les intéressés. Preuve de leur ambition, Antoine et Mickael ont même créé un label. Le premier artiste à passer sur les matrices de M Com’Musique se nomme Daniel Paboeuf, pour son projet Purée dure. Tout un symbole, les premiers disques de l’ex-Marquis de Sade ne sont pas nés du dernier MP3, mais dans les années 1980, une époque où même le CD n’existait pas ! Pour mettre toutes les chances de leur côté, Antoine et Mickael présentent un argument de vente imparable : « Nous pressons à partir de 100 exemplaires (à 7,50 € pièce) et garantissons la livraison en cinq semaines maximum, quand le délai atteint parfois quatre mois ailleurs. » Souhaitons-leur de s’exclamer sous peu : vinyle, vidi, vici ! > Jean-Baptiste Gandon

M Com’ Musique. 02 99 41 66 28

antoine.ollivier@mcommusique.com

Retrouvez l’intégralité de « 33 tours, le retour », et toutes les actualités économiques sur metropole.rennes.fr



N° 21 / février - mars 2015 / Rennes Métropole Magazine 29