Dans cette parution

Aller directement à la page

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56

Vous souhaitez recevoir la version papier de Rennes Métropole Magazine - n°21 - Février/Mars 2015?
En savoir plus

RSS Rennes Métropole Magazine - n°21 - Février/Mars 2015 pour être tenu informé des dernières parutions.

marchés et les métiers de demain. Et puis c’est évidemment le numérique, qui est un relais de croissance pour notre économie : nous sommes parmi les neuf territoires labellisés French Tech. lI y a une formule habituelle : dans une forêt, on voit souvent l’arbre qui tombe, mais pas nécessairement toutes les pousses qui se développent. C’est ça aussi qui se joue dans l’économie rennaise. Il y a des difficultés, c’est très visible. Il est normal que l’on y soit attentifs, mais il y a aussi tout ce qui émerge.

Comment soutenir l’automobile ?

Je suis mobilisé avec le président du conseil régional et du conseil général, dans un échange avec le groupe PSA au plus au niveau pour créer les conditions d’une pérennité du site au-delà de 2020, même si on ne retrouvera jamais les niveaux d’emploi de 10 000 salariés des dernières années. Je suis confiant sur le fait que l’industrie automobile a un avenir à Rennes. Il appartient aussi aux collectivités d’agir et de créer un contexte favorable à cette pérennité. Cela concerne PSA et tous les sous-traitants, qui sont nombreux sur la métropole, mais aussi sur tout le département.

Quels voeux formez-vous pour la métropole et pour les habitants ?

Pour l’agglomération, c’est que l’on puisse poursuivre la mise en œuvre de la métropolisation avec la même qualité de dialogue et d’échanges entre les élus. C’est une réussite collective. Je nous souhaite de continuer à travailler avec le même esprit d’ouverture, de conscience des enjeux et d’un consensus. Pour les habitants et le territoire, c’est la question de l’emploi. La première inégalité sur le territoire, c’est de perdre son emploi ou d’en être privé. Ce que l’on peut souhaiter, c’est de retrouver les chemins de la croissance et de l’emploi. Le rôle de la métropole est de créer un contexte favorable pour que tous les acteurs puissent créer et se développer. J’ai la conviction que nous avons, avec tous les projets cités, le dynamisme de la recherche et des filières économiques, tous les atouts pour rebondir.

> Propos reccueillis par

Monique Guéguen

Photographie Julien Mignot



N° 21 / février - mars 2015 / Rennes Métropole Magazine 21