Dans cette parution

Aller directement à la page

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56
Imprimer
à

Alain Bénesteau. Cette démarche très participative était indispensable pour parvenir à un consensus sur les modalités de transfert de compétences et l’exercice de la gouvernance de demain. »

Maires et élus impliqués

Le passage en métropole a ainsi été organisé autour d’un comité de pilotage et de la conférence des maires, l’instance qui rassemble les maires des 43 communes. « Son rôle a été très important », précise Alain Bénesteau. Ce sont, en effet, les 43 maires qui ont débattu et validé les propositions issues des ateliers rassemblant élus et techniciens de l’agglomération et des communes. Services collectifs, aménagement du territoire, calcul des charges transférées liées aux compétences passées des communes à Rennes Métropole, autant de sujets pour lesquels les maires ont trouvé un accord. Pour Hervé Letort, « cette démarche a permis de renforcer les valeurs qui font notre force, plus particulièrement le dialogue et la recherche de consensus ». Lors des conseils municipaux de novembre, les conseillers municipaux ont pu échanger avec le président de Rennes Métropole, la maire de Rennes ou un vice-président de Rennes Métropole.

Assurer le même service à l’usager

Au final, les échanges et décisions prises ont, avant tout, porté sur les questions de services collectifs comme la voirie, l’assainissement et l’eau ou l’aménagement. « L’objectif est de conserver la même proximité qu’auparavant, continue Hervé Letort. Les élus qui siégeaient dans les syndicats intercommunaux ont des compétences et une vraie vision politique, durable et prospective. Leur implication demain sera nécessaire à la réussite de la métropole. »

Joël Boscher, directeur général des services, souligne : « l’intercommunalité rennaise n’avait jamais connu un transfert de compétences des communes aussi important. L’objectif était de réussir ce transfert au 1er janvier sans perturbation du service public. Vient ensuite un second temps qui consiste à optimiser la gestion des compétences, comme cela a été fait pour les transports ou les déchets. »

La métropole doit désormais concilier enjeux stratégiques et du quotidien, en agissant, par exemple, à la fois pour le développement économique, l’emploi et pour des services de proximité efficacies et équitables. « Le passage en métropole sécurise et renforce le projet de notre collectivité, nous restons dans la même dynamique au bénéfice de tous ceux qui habitent le territoire, termine Hervé Letort. Nous avons maintenant les moyens d’aller plus loin et d’être plus forts. »

> Nicolas Auffray
Photographies Julien Mignot

|AOUT |SEPTEMBRE |OCTOBRE |NOVEMBRE |DÉCEMBRE |JANVIER 2015

25 septembre
Délibération du conseil d’agglomération fixant les orientations et le cadre d’intervention de la métropole

23 octobre
Délibération du conseil communautaire sur les conditions d’exercice, au 1er janvier 2015, de la compétence eau potable

20 novembre
Délibérations sur la compétence voirie

18 décembre
Dernier conseil d’agglomération ; sont adoptées plus de 110 délibérations sur le passage en métropole

19 décembre
Signature symbolique du décret de création de la métropole par Manuel Valls, Premier minister

1er janvier 2015
La communauté d’agglomération devient une métropole.

« Cette démarche a permis de renforcer les valeurs qui font notre force, plus particulièrement le dialogue et la recherche de consensus. » Hervé Letort



N° 21 / février - mars 2015 / Rennes Métropole Magazine 19